Les sociétés palestiniennes de téléphonie vont finalement offrir des services 3G. Israël et l’Autorité Palestinienne avaient signé en 2015 un accord prévoyant l'accès à la téléphonie mobile 3G mais il n'avait toujours pas été appliqué. L'absence de connexion était considérée comme un frein à l'économie palestinienne.

Les Palestiniens ont enfin accès à la 3G
Les Palestiniens ont enfin accès à la 3G © AFP / Gpointstudio

Alors qu'un peu partout dans le monde, on surfe sur Internet grâce à son smartphone, en Cisjordanie, la 3G et la 4G restaient interdites. Pendant des années, Israël refusait d'allouer des fréquences à haut débit pour des raisons sécuritaires. Un accord avait été trouvé en 2015 sous la pression internationale mais il n'était jamais entré en application. Désormais, les deux opérateurs mobiles palestiniens, Jawwal et Wataniya, vont être en mesure de lancer des services internet et mobile en haut débit (3G) en Cisjordanie.

Gaza n'est pas concernée par l'accord sur la 3G 

Mais tous les Palestiniens ne pourront pas surfer sur leur téléphone portable. Ce service sera disponible uniquement en Cisjordanie et pas dans la bande de Gaza, l'enclave palestinienne dirigée depuis 2007 pas le Hamas. "Nous tentons de mobiliser pour faire pression sur Israël afin que ça fonctionne également à Gaza", a déclaré le vice-ministre des télécommunications palestinien Suleiman Al-Zuheiri. Mais le Cogat, l'organe du ministère israélien de la Défense chargé de coordonner les activités israéliennes dans les territoires palestiniens n'a pour le moment rien dit à ce propos.

La 3G comme facteur de développement économique 

Les autorités palestiniennes attendent un impact économique avec le développement de la 3G car son absence a constitué un véritable manque à gagner. La Banque mondiale estime que les Palestiniens sont passés à côté d’un milliard de dollars entre 2003 et 2006. L'arrivée de la 3G devrait booster tout le secteur des nouvelles technologies en Palestine, en particulier les applications mobiles. 

C'est ce qui est en marche depuis quelques années en Afrique par exemple. Avec l'accélération de la couverture des réseaux haut débit 3G et 4G, le continent a révolutionné son système bancaire. Aujourd'hui, 70 millions d'Africains utilisent le "mobile money", ces services de transfert d'argent par téléphone portable. Dans le domaine de la santé, l’Afrique est également capable d’être à la pointe, par exemple avec la mise en place de carnets de vaccination électroniques qui ont permis d’optimiser considérablement les campagnes de vaccination.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.