Un bateau de migrants secouru au large de l'Italie
Un bateau de migrants secouru au large de l'Italie © Marina Militare / Marina Militare

Dix-huit cadavres et 73 survivants ont été découverts dimanche matin dans un canot pneumatique à la dérive, au large de Lampedusa. Au même moment, près de 1.400 migrants secourus ces derniers jours arrivaient dans le port de Reggio de Calabre.

L'Italie continue à voir arriver, inlassablement, des embarcations plus ou moins grandes, plus ou moins remplies, d'immigrés clandestins qui ont tenté la traversée de la Méditerranée. Beaucoup de ces voyages se terminent de manière tragique : comme celui de ce canot pneumatique à la dérive, où la Marine italienne a trouvé 73 survivants et 18 cadavres, cohabitant sur une embarcation de fortune.

Sauvetages en série depuix deux jours

Les survivants sont désormais à bord du navire Sirio. Ils sont loin d'être les seuls : 193 migrants étaient déjà à bord, secourus dans d'autres opérations. Le bâtiment Fasan, lui, a déposé dimanche matin 1.373 migrants, eux aussi secourus au fil des jours. Certains d'entre eux, atteints de la gale, ont dû être pris en charge et soignés dès leur arrivée dans le port de Reggio de Calabre.

Les migrants font de plus en plus souvent la traversée avec leur famille, Marie Duhamel

Au total, ce sont plus de 3.500 personnes de tous âges qui ont été sauvés en un peu plus de deux jours dans le canal de Sicile. La plupart viennent de Syrie et d'Érythrée. La journée de samedi a été la plus chargée pour la Marine italienne, sollicité en continu pour secourir les migrants.

Le ministre italien de l'Intérieur, Angelino Alfano, a demandé à nouveau à l'Europe une action décisive et rapide, dénonçant "des aveugles, ceux qui ne voient pas ce qui se passe: plus le problème de la frontière de la Méditerranée s'aggrave, plus on réalise que Mare Nostrum doit être remplacée par une action européenne".

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.