L'athlète olympique et paralympique sud-africain a été condamné mardi matin à cinq ans de prison pour l'homicide involontaire de sa compagne Reeva Steenkamp l'an dernier et à trois ans de prison avec sursis pour usage d'arme à feu.

La condamnation a été prononcée par la juge sud-africaine Thokozile Masipa qui a ouvert mardi à 9h30 la dernière audience du procès Pistorius.

En Afrique du Sud, il n'y a pas de jury populaire, et le magistrat est seul responsable de la peine. La juge l'a rappelé en ouvrant la session :

La décision est la mienne, et uniquement la mienne

La juge avait retenu l'accusation d'homicide involontaire contre Oscar Pistorius, vendredi 12 septembre dernier, après l'avoir acquitté la veille de l'accusation de meurtre.

La magistrate a fixé la pine de cinq ans de prison plus trois ans avec sursis, après avoir pris en compte la gravité de la faute, mais également la personnalité et le handicap de l'accusé. Elle écrit dans ses attendus

Une peine non carcérale enverrait un mauvais message à la société, mais par ailleurs, une longue peine d'incarcération ne serait pas appropriée non plus puisque Pistorius savait que les toilettes étaient un espace réduit et qu'il n'y avait aucun moyen de s'échapper pour la personne derrière la porte.

Les explications de Lisa Fabian

Les arguments de la défense sur la vulnérabilité de pistorius ont été rejetés

La juge a clairement exclu l'argumentation de la défense sur l'impossibilité d'emprisonner un homme amputé des deux jambes. Les prisons sud-africaines, a-t-elle dit, sont en mesure de recevoir Oscar Pistorius, "un double amputé qui a besoin de soins psychologiques".

L'ancien champion a été conduit dès la fin de l'audience dans une cellule du palais de justice, d'où il a été transféré à la prison de Pretoria

La famille Steenkamp satisfaite de la peine

La famille de Reeva Steenkamp, tuée en février 2013 par Oscar Pistorius, s'est déclarée satisfaite de la peine de cinq ans de prison infligée à l'ancien champion mardi, à l'issue de l'audience. "Oui, je suis très content", a déclaré au journalistes Barry Steenkamp, le père de la victime, alors que l'avocat de la famille précisait: "Ils pensent que c'est correct, ils sont satisfaits de la sentence".

Le procureur avait requis dix ans de prison ferme contre le champion d'athlétisme de 27 ans, à l'issue d'un procès fleuve de près de huit plus, qui a passionné le pays et l'opinion mondiale. Signe de l'évolution de l'Afrique du Sud depuis l'abolition de l'apartheid, le sort de ce Blanc fortuné et célèbre se trouvait entre les mains d'une juge Noire de Soweto. La magistrate de 66 ans a dû passer en revue les 4.000 pages de procédures rédigées au cours de ce procès qui s'est étalé sur 41 jours

►►► POUR EN SAVOIR PLUS | Tueur par accident ou meurtrier aveuglé par la colère ?

Affaire Pistorius : les dates-clés
Affaire Pistorius : les dates-clés © Idé
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.