Drapeau Arabie saoudite
Drapeau Arabie saoudite © MaxPPP

Malgré l'indignation internationale, le blogueur saoudien Raef Badawi a subi hier le début de la peine de 1000 coups de fouets infligée par la justice du royaume pour "insulte à l'Islam".

Après deux ans d'emprisonnement, Raef Badawi avait été condamné en novembre dernier à 10 ans de prison et 1000 coups de fouet, à répartir sur 20 semaine.

Hier, après la prière hebdomadaire, il donc été conduit sur une place publique de Jeddah où il a été publiquement fouetté devant la foule des fidèles rassemblés.

Avant son incarcération, il était l'animateur du site internet Liberal Saudi Network. Son travail lui a valu le prix 2014 de Reporters sans frontières.

RSF qui avait dénoncé "une condamnation inhumaine, contraire au droit international", rejoignant ainsi la position officielle des Etats-Unis, pourtant alliés traditionnels du royaume. Jennifer Psaki, porte-parole du département d'état américain ayant appelé les autorités saoudiennes "à annuler cette punition brutale et à réexaminer le dossier Badawi".

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.