Réveillon en famille, ou pas, couvre-feu ou déplacements possibles, chaque pays européens vivra Noël différemment, s'adaptant à l'évolution de la pandémie de Covid-19. L'heure est globalement au renforcement des mesures sanitaires. La Covid-19 s'invite sous le sapin des Européens.

Reconfinement à Londres et dans le sud de l'Angleterre
Reconfinement à Londres et dans le sud de l'Angleterre © Getty / .

Pour Noël et le Nouvel An, les Français sont incités à réunir un nombre limité de convives. Exceptionnellement, le couvre-feu en vigueur sera levé le 24 décembre. Qu'en est-il des autres Européens ? De restrictions en restrictions, Noël sera un peu partout un rassemblement a minima, et pour certains un retour au confinement. 

Allemagne : partiellement confinée

Les contacts sociaux devront être limités à maximum cinq adultes de deux foyers différents et rester également très restreints du 24 au 26 décembre où les rencontres ne seront possibles qu'entre membres de la très proche famille. Les Allemands qui veulent célébrer Noël devront aussi réduire au maximum leurs contacts dans les sept jours précédant les réunions de famille. 

Jusqu’au 10 janvier 2021, sont fermés sur tout le territoire fédéral, les commerces non essentiels, les lieux de spectacles (dont les théâtres, opéras, salles de concert, cinémas), les lieux de loisirs (dont les musées, salles de jeux, foires, parcs d’attraction, discothèques, maisons closes), les lieux de sports (dont les piscines, bains, saunas, centres de fitness), les lieux de restauration (dont les bars, clubs, restaurants), les lieux de soins corporels (dont les salons de beauté, cabinets de massage, studios de tatouage).

Italie : confinée mais à la messe

Un plan de confinement gradué pour les fêtes de fin d'année, allant du lundi 21 décembre et  jusqu'au 6 janvier, a été adopté après des jours de tergiversations. Il vise à réduire les déplacements et les rassemblements durant les journées les plus festives, alors que la diffusion du coronavirus reste élevée dans le pays.

Toute l'Italie sera classée "rouge", c'est-à-dire le niveau de confinement le plus strict, pour les fêtes de Noël et de Nouvel an, mais les Italiens auront le droit de sortir de chez eux pour participer à un repas de famille à couverts limités, a tranché un décret publié samedi.  Il sera possible de se rendre à la messe de Noël.

Royaume-Uni : confiné dans le sud

Le Royaume-Uni durcit ses mesures sanitaires à la veille de Noël. Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, annonce le reconfinement de Londres et du sud-est de l'Angleterre dès ce dimanche. Les commerces, hors produits de première nécessité, seront fermés. Déjà soumis à de contraignantes restrictions, les habitants de la capitale et du sud-est de l'Angleterre vont être placés sous un nouveau niveau d'alerte, le quatrième et plus élevé. Ils auront pour consigne de rester chez eux et les commerces non essentiels ne pourront plus rouvrir après avoir baissé le rideau samedi, mettant un terme aux achats de Noël de dernière minute.  

Les pubs, restaurants et musées y étaient déjà fermés depuis le week end dernier.  Tous les déplacements en dehors de cette zone, que ce soit pour aller ailleurs au Royaume-Uni ou à l'étranger, seront interdits. 

Pologne : Noël au balcon, le réveillon à la maison 

La Pologne sera sous l'effet d'un confinement partiel de trois semaines à partir du 28 décembre sur l'ensemble du territoire, destiné à endiguer la propagation du coronavirus. 

Le gouvernement a interdit tous les déplacements le soir du Nouvel An et annoncé la fermeture des centres commerciaux, des hôtels et des stations de ski. Seuls les magasins d'alimentation, les pharmacies et quelques autres commerces resteront ouverts. Les personnes arrivant de l'étranger seront soumises à une quarantaine de 10 jours. 

Norvège : 10 personnes maximum

La Norvège affiche le taux de contamination le plus bas d'Europe. Il est donc permis aux Norvégiens de se réunir à 10 maximum, en fin d'année, à bonne distance. 10, c'est peu, mais c'est un progrès, car jusqu'à présent les réunions de familles et amis se limitaient à 5 convives.

Suède : fermeture des lieux publics

La Suède a recommandé pour la première fois vendredi le port du masque dans les transports publics, un nouveau revirement de sa stratégie atypique et controversée face au coronavirus. Le Premier ministre vient d' annoncer la fermeture pour une durée d'un mois, jusqu'au 24 janvier, de tous les lieux publics non essentiels comme les salles de sport, les piscines ou les bibliothèques. Ceci n'empêche donc pas les allers et venues pour les retrouvailles de Noël, en revanche ceux qui n'auront pas eu le temps de garnir leur sapin attendront la Chandeleur. 

Finlande : souplesse des mesures selon les régions

A cause des variations épidémiologiques du Covid 19 en Finlande, les restrictions régionales varient. Les restaurants, cafés et bars sont ouverts, cependant leurs activités sont restreintes. Dans les régions en phase d’accélération, les entreprises doivent cesser de servir des boissons alcoolisées après 22h00 et dans ces zones, les restaurants, cafés et bars doivent limiter leurs places.

En général, dans les restaurants, cafés et bars, tous les clients doivent avoir une place assise en intérieur et ils sont encouragés à maintenir les distances de sécurité. A l’extérieur il n’y a pas des restrictions, mais les clients sont encouragés à maintenir les distances de sécurité. Les prestataires doivent s’assurer que tous les clients peuvent laver ou désinfecter leurs mains à l’arrivée.

Les sites touristiques et les attractions sont ouverts, sauf restrictions régionales. 

Danemark : confinement partiel étendu à tout le pays pour Noël

Les mesures de semi-confinement en vigueur dans les deux tiers des communes danoises, dont les plus grandes agglomérations, vont être étendues à l'ensemble du pays, pour juguler la hausse croissante des nouveaux cas.

Annoncées le 7 décembre, les mesures (fermeture des collèges et lycées, bars, restaurants, centres sportifs et lieux culturels) ne concernaient d'abord que Copenhague et sa banlieue, Aarhus et Odense - les plus grandes villes du pays, avant d'être étendues une première fois jeudi à 31 nouvelles communes. Les mesures sont valables jusqu'au 3 janvier.