Panneaux solaires
Panneaux solaires © Radio France

Israël, le pays du high tech, commence tout juste s’ouvrir à l’énergie photovoltaique. Plusieurs centrales produisent déjà dans le sud du pays. L’endroit est idéal pour son climat, mais les promoteurs de cette énergie renouvelable se plaignent des freins, qui ralentissent l’ouverture du marché.

Écoutez le reportage d'Étienne Monin, notre correspondant à Jerusalem

Les pieds dans le sable du desert, nous sommes devant la toute première centrale photovoltaïque du pays dans le Neguev, à quatre heures de route au sud de Jerusalem. Une petite communauté qui a réussi à marier collectivisme et libéralisme lorsqu’elle s’est lancée, au millieu des années 2000, dans l’énergie solaire.

► ► ► ALLER PLUS LOIN | Notre carte des initiatives autour de la COP21

Depuis, huit centrales photovoltaiques ont été créées. Elles fournissent un tiers de l’électricité dans cette région qui a tout pour elle. En Israël, le photovolatique ne pèse pourtant pas lourd. Il représente 2 % de la production d’électricité. Il prend lentement sa place dans les objectifs d'énergie renouvelable.

Les promoteurs de cette filière propre se plaignent des freins administratifs. La distribution de l’électricité est un monopole, et la place faite aux énergies propres est limitée. Le photovoltaique doit lutter contre certains lobbys, le gouvernement a aussi été vigilant sur les prix. Alors qu’il a la technologie et le cadre, le pays est déjà en retard sur ses objectifs en matière d’énergie renouvelable.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.