Matje Benassi n'a jamais été testée positive au Covid-19. Ni elle ni les membres de sa famille n'ont jamais présenté le moindre symptôme. Pourtant, une théorie complotiste désigne celle qui a participé aux Military World Games à Wuhan en octobre comme le patient zéro aux États-Unis. Un "cauchemar", dit-elle.

Matje Benassi, qui vit avec sa famille en Virginie, est accusée d'avoir amené le coronavirus en territoire américain. CNN a recueilli son témoignage.
Matje Benassi, qui vit avec sa famille en Virginie, est accusée d'avoir amené le coronavirus en territoire américain. CNN a recueilli son témoignage. © CNN

En octobre dernier, Matje Benassi a bien participé en tant que cycliste aux jeux militaires de Wuhan, en Chine. Cette réserviste, employée civile de l'armée américaine, mère de deux enfants et mariée à un retraité de l'US Air Force, le reconnaît volontiers. Ce qu'elle a du mal à accepter, relate CNN, c'est la cabale dont elle fait l'objet.

Car depuis quelques semaines, Matje Benassi, qui vit avec sa famille en Virginie, est accusée d'avoir amené le coronavirus en territoire américain. Et même si ni elle ni ses proches n’ont jamais été testés positifs ou présenté le moindre symptôme du Covid-19 : les réseaux sociaux en ont fait leur bouc émissaire.

Une folle théorie

Son nom, son adresse, ses comptes sociaux (ainsi que ceux des membres de sa famille) ont été rendus publics. Sa vie est devenue un enfer, confie-t-elle à CNN, qui, la première, a recueilli son témoignage :

"C’est vraiment devenu un cauchemar. Il faut que ça s’arrête maintenant. Vous ne savez pas. Quelqu’un qui a perdu un proche à cause de cette maladie peut débarquer chez moi à tout moment et penser que je suis responsable."

Au-delà des États-Unis, Matje Benassi est au cœur des discussions d'internautes chinois, qui ont rapidement adopté une théorie qui les dédouane en partie : le patient zéro aux États-Unis serait américain. Une théorie qui conforterait des propos tels que ceux d'un officiel à Pékin, qui affirmait cet hiver que les militaires américains auraient "importé" le virus en Chine.

Matje Benassi et son mari ont bien tenté de faire taire la rumeur. Ils ont sollicité un avocat, pour faire disparaître ces centaines de vidéos qui, sur Youtube, leur portent chaque jour préjudice. 

"Le mal est fait"

Celles de George Webb, notamment. Ce "journaliste d'investigation" – c'est ainsi que l'homme de 59 ans se présente, est l'un des relais les plus actives de la théorie complotiste qui vise Matje Benassi. Mais Webb ne voit pas la nécessité d'étayer son propos. Pour CNN, il n'a "aucune preuve substantielle" à avancer. Fort d'une centaine de milliers d'abonnés, son compte Youtube a un écho considérable.

Pour autant il demeure impossible de le faire taire. George Webb assure que Youtube a coupé les publicités sur ses vidéos, le privant des revenus correspondants. Mais ni lui ni les centaines d'internautes qui alimentent la rumeur ne sont aux États-Unis susceptibles d'être inquiétés par la justice. Le premier amendement, qui garantit la liberté d’expression, les protège.

Et à l'instar d'un virus, même si l'on isolait un ou plusieurs comptes, il peu probable que cela suffise à stopper la contagion. Pour les Benassi, "le mal est fait". La rumeur est désormais partout, et la mécanique du complot bat son plein.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.