Les moyens logistiques sont considérables et les images saisissantes. En dix jours, la Chine a réussi à construire un nouvel hôpital à Wuhan, pouvant proposer plus de 1000 lits dans cette ville épicentre de l'épidémie de coronavirus.

Le nouvel hôpital de Wuhan, construit en 10 jours, face à l'épidémie de coronavirus. La Chine avait déjà construit à Pékin un hôpital du même type, en une semaine, lors de l'épidémie de Sras.
Le nouvel hôpital de Wuhan, construit en 10 jours, face à l'épidémie de coronavirus. La Chine avait déjà construit à Pékin un hôpital du même type, en une semaine, lors de l'épidémie de Sras. © AFP / STR

Des milliers d'ouvriers, des centaines de pelleteuses : en l'espace d'une dizaine de jours, à la périphérie de Wuhan (Chine), un nouvel hôpital de mille lits est sorti de terre. Il s'agit, pour les autorités de la ville épicentre de l'épidémie de coronavirus, d'isoler, diagnostiquer et soigner au plus vite les malades. Sur le chantier, tous les ouvriers sont soumis à un examen de leur température. 

La construction, débutée le 24 janvier, devrait s'achever lundi d'après les médias chinois. L'établissement, baptisé "Hôpital du dieu du feu", une divinité propice contre les maladies, occupe au total une surface de 25 000 mètres carrés. En plus de cet hôpital, les autorités chinoises ont annoncé la construction d'un second bâtiment de 1 300 lits à l'autre bout de la ville, lui aussi exclusivement dédié aux malades du coronavirus.  

Au total, selon le gouvernement, les deux bâtiments devraient coûter 300 millions de yuans (39 millions d'euros). Mais "aller vite ne veut pas dire oublier la qualité", a expliqué fin janvier le Premier ministre chinois.  

Jour et nuit, hommes et machines se sont donc activés pendant dix jours, au rythme de neuf à 12 heures de travail quotidiennes. Les pelleteuses, camions de terre et bulldozers ont laissé place aux préfabriqués puis aux électriciens et aux plombiers. L'usine chinoise d'une entreprise française, Afpro Filters, qui produit des filtres à air, a notamment été mise à contribution. 

La Chine avait déjà construit à Pékin un hôpital dans un temps record - une semaine - lors de l'épidémie meurtrière de Sras, le syndrome respiratoire aigu sévère, en 2003. Selon l'agence Chine nouvelle, le nouvel hôpital édifié à Wuhan est conçu sur le même modèle. 

Au total, en Chine, plus de 14 000 personnes ont été contaminées en Chine continentale et 304 malades sont morts, selon le dernier bilan officiel diffusé le 2 février, principalement dans la région du Hubei, le berceau de la contagion dont Wuhan est la capitale.

24 janvier. Cette photographie aérienne montre la préparation du terrain pour accueillir l'hôpital construit en urgence à Wuhan.
24 janvier. Cette photographie aérienne montre la préparation du terrain pour accueillir l'hôpital construit en urgence à Wuhan. © AFP / STR
25 janvier. De jour comme de nuit, le chantier ne s'arrête pas et les engins ne cessent de tourner.
25 janvier. De jour comme de nuit, le chantier ne s'arrête pas et les engins ne cessent de tourner. © AFP / Xinhua News Agency/Xiao Yijiu
26 janvier. Des dizaines de tractopelles sont mobilisés pour construire en dix jours le Leishenshan Hospital.
26 janvier. Des dizaines de tractopelles sont mobilisés pour construire en dix jours le Leishenshan Hospital. © AFP / Xinhua News Agency/Xiao Yijiu
28 janvier. Les ouvriers s’attellent à couler une dalle pour le futur hôpital, dont la construction a débuté quelques jours plus tôt.
28 janvier. Les ouvriers s’attellent à couler une dalle pour le futur hôpital, dont la construction a débuté quelques jours plus tôt. © AFP / Xinhua News Agency/Xiao Yijiu
30 janvier. Sur la dalle coulée au plus vite, les ouvriers disposent des préfabriqués pour la structure du bâtiment.
30 janvier. Sur la dalle coulée au plus vite, les ouvriers disposent des préfabriqués pour la structure du bâtiment. © AFP / Xinhua News Agency/Xiao Yijiu
30 janvier. Un ouvrier sur le chantier de Wuhan. Une semaine après le début des travaux, presque la moitié de l'hôpital de Leishenshan est déjà debout.
30 janvier. Un ouvrier sur le chantier de Wuhan. Une semaine après le début des travaux, presque la moitié de l'hôpital de Leishenshan est déjà debout. © AFP / Xinhua News Agency/Xiao Yijiu
Nécessaire pause repas pour les ouvriers qui ont parfois réalisé des journées de 12 heures sur le chantier.
Nécessaire pause repas pour les ouvriers qui ont parfois réalisé des journées de 12 heures sur le chantier. © AFP / Xinhua News Agency/Xiao Yijiu
31 janvier. Vue aérienne du chantier de l'hôpital où plus de 4000 ouvriers et un milliers d'engins sont mobilisés.
31 janvier. Vue aérienne du chantier de l'hôpital où plus de 4000 ouvriers et un milliers d'engins sont mobilisés. © AFP / Xinhua News Agency/Cai Yang
2 février. En dix jours, la Chine a réussi à créer un véritable hôpital pour accueillir les patients du coronavirus à Wuhan et à créer de véritables chambres.
2 février. En dix jours, la Chine a réussi à créer un véritable hôpital pour accueillir les patients du coronavirus à Wuhan et à créer de véritables chambres. © AFP / Xinhua/Chen Yehua
2 février. En dix jours, la Chine a donc réussi à construire un hôpital, dont on voit ici une vue aérienne.
2 février. En dix jours, la Chine a donc réussi à construire un hôpital, dont on voit ici une vue aérienne. © AFP / Xinhua/Li He
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.