On évoque souvent le nombre de décès liés au Covid dans chaque pays, avec des chiffres particulièrement importants dans certaines régions. Mais rapporté au nombre d'habitants, c'est la Belgique qui est la plus meurtrie par l'épidémie de Covid-19, suivie de l'Espagne, de l'Italie, du Royaume-Uni et de la France.

Si l'on prend en compte le nombre de morts rapporté à la démographie, l'Europe semble bien plus meurtrie que le reste du monde.
Si l'on prend en compte le nombre de morts rapporté à la démographie, l'Europe semble bien plus meurtrie que le reste du monde. © Capture d'écran

Ce sont les États-Unis qui recensent le plus de morts du Covid-19 depuis le début de l'épidémie : ça, on le sait. Mais que représentent ces décès proportionnellement à la population du pays ? Bien moins, en réalité, que la Belgique, l'Espagne ou encore l'Italie. D'où l'intérêt, en plus du cumul des décès, de calculer le nombre de morts du coronavirus par million d'habitants. France Inter a fait le compte pays par pays. 

À noter que chaque État compte différemment et imparfaitement, ce qui peut influer sur les résultats. Ainsi, aux États-Unis, les décès au sein des maisons de retraite sont comptabilisés dans certains États, mais pas dans d'autres. Ce qui n'est pas le cas par exemple en Italie, où la Protezione civile italienne, contactée par Le Parisien, assure que le nombre communiqué chaque jour "comprend tous les morts qui ont été testés positifs au Covid-19, y compris ceux qui sont décédés dans des maisons de retraite." Un comparatif à prendre avec des pincettes, donc

Résultat : si l'on prend en compte le nombre de morts rapporté à la démographie, l'Europe semble bien plus meurtrie que le reste du monde. C'est la Belgique qui dénombre le plus de décès relativement à sa population, avec presque 9 000 morts pour un total de 11,5 millions d'habitants. 

Pourquoi un taux si élevé en Belgique ?

Pourquoi un taux si élevé chez nos voisins belges ? La Belgique, dit la Première ministre Sophie Wilmès, "a fait le choix de la plus grande transparence dans la communication des décès", quitte à intégrer "des chiffres parfois surévalués". Concrètement, les autorités sanitaires ajoutent aux décès à l'hôpital ceux survenus dans les maisons de retraite où le virus fait des ravages. Sont également comptabilisés, contrairement à d'autres pays européens, les décès possiblement liés au virus sans que cela ait pu être prouvé par un test.

Suit l'Espagne, avec 27 000 décès du Covid-19 sur 47 millions d'habitants. Puis l'Italie, le Royaume-Uni et la France. À noter que les micro-États de Saint-Marin et Andorre comptent aussi un haut taux de mortalité par rapport à leur population, mais dû à leur très faible nombre d'habitants (41 morts pour 34 000 habitants à San Marin, 48 morts pour 77 000 habitants à Andorre).

Moins de morts par million d'habitant en Asie

Autre constat : le nombre de décès par rapport à la population est très faible dans de nombreux pays asiatiques. Cinq morts par million d'habitant au Japon et en Corée du Sud, seulement deux par million en Inde, trois en Chine... Reste que pour ce dernier pays, le nombre de morts pourrait avoir été sous-évalué par les autorités

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.