En pleine épidémie de Covid-19, certains rivalisent de créativité pour montrer au monde un visage insolite.

Certains font preuve d'une imagination débordante.
Certains font preuve d'une imagination débordante. © Captures d'écran AFP / Instagram

Montre-moi ton masque, je te dirai qui tu es. À l'heure de l'épidémie de coronavirus, le masque, avec les mesures de distanciation sociale, est l'un des outils essentiels de l'endiguement du Covid-19. Il y a ceux le portent blanc, classique. Mais à côté, certains redoublent de créativité pour montrer au monde un visage qui détonne. Références à la pop culture, langues en tricot monstrueuses, masques 3D... Si l'efficacité de ces masques est parfois loin d'être avérée, ils ont le mérite de sortir du lot. Tour d'horizon. 

Parmi les masques originaux, les références à la pop culture abondent. Ici, une habitante de Bogota en Colombie affiche le sinistre sourire du Joker, ennemi de Batman dans les comics.
Parmi les masques originaux, les références à la pop culture abondent. Ici, une habitante de Bogota en Colombie affiche le sinistre sourire du Joker, ennemi de Batman dans les comics. © AFP / RAUL ARBOLEDA
Les masques de Pikachu, le plus célèbre des Pokémon, ont aussi un certain succès. Ici porté par une médecin nicaraguayenne.
Les masques de Pikachu, le plus célèbre des Pokémon, ont aussi un certain succès. Ici porté par une médecin nicaraguayenne. © AFP / Inti OCON
Sans oublier les références musicales. Ici, la fameuse langue tirée des Rolling Stones, arborée par un Birman.
Sans oublier les références musicales. Ici, la fameuse langue tirée des Rolling Stones, arborée par un Birman. © AFP / Sai Aung Main

Comment inciter les curieux à garder leurs distance ? Ýrúrarí, artiste islandaise, semble avoir trouvé la méthode imparable. Des masques tricotés en 3D avec des excroissances hideuses, qu'elle affiche sur son compte Instagram (pour l'efficacité du masque en revanche, on repassera...)

Pour éloigner ses compatriotes, cet habitant de Rome n'y va pas par quatre chemins : "Restez à un mètre de moi !", a-t-il ainsi écrit sur son masque.
Pour éloigner ses compatriotes, cet habitant de Rome n'y va pas par quatre chemins : "Restez à un mètre de moi !", a-t-il ainsi écrit sur son masque. © AFP / ANDREAS SOLARO
À l'inverse, cette habitante de Leipzig en Allemagne semble regretter l'époque - qui semble bien lointaine - où on se faisait la bise...
À l'inverse, cette habitante de Leipzig en Allemagne semble regretter l'époque - qui semble bien lointaine - où on se faisait la bise... © AFP / TOBIAS SCHWARZ
Certains font avoir les moyens du bord, comme cet habitant de Manille aux Philippines, qui a fabriqué un masque à partir d'un réservoir d'eau en plastique.
Certains font avoir les moyens du bord, comme cet habitant de Manille aux Philippines, qui a fabriqué un masque à partir d'un réservoir d'eau en plastique. © AFP / Ted ALJIBE
Du plastique, c'est justement le matériau utilisé par le photographe de mode brésilien Marcio Rodrigues pour concevoir ce masque (?) avec des bouteilles, des canettes et divers emballages.
Du plastique, c'est justement le matériau utilisé par le photographe de mode brésilien Marcio Rodrigues pour concevoir ce masque (?) avec des bouteilles, des canettes et divers emballages. © AFP / DOUGLAS MAGNO
Mode, toujours, moins innovante ceci-dit. Ici, un modèle pose avec une création brodée du designer vietnamien Do Quyen Hoa.
Mode, toujours, moins innovante ceci-dit. Ici, un modèle pose avec une création brodée du designer vietnamien Do Quyen Hoa. © AFP / NHAC NGUYEN
Ici la version fleurie.
Ici la version fleurie. © AFP / Do Quyen Hoa
Mais pourquoi broder des fleurs lorsque l'on peut arborer de véritables pétales sur son masque ? Illustration avec cette Irakienne.
Mais pourquoi broder des fleurs lorsque l'on peut arborer de véritables pétales sur son masque ? Illustration avec cette Irakienne. © AFP / HAIDAR HAMDANI
Le masque revêt parfois une connotation politique. Ici, un clown mexicain porte un masque durant une manifestation pour demander de l'aide au gouvernement, car il ne peut plus travailler dans la rue.
Le masque revêt parfois une connotation politique. Ici, un clown mexicain porte un masque durant une manifestation pour demander de l'aide au gouvernement, car il ne peut plus travailler dans la rue. © AFP / PEDRO PARDO
Certains n'hésitent pas non plus à afficher leur préférence politique. Ici, une Brésilienne porte un masque en soutien au président Bolsonaro, malgré sa gestion très critiquée de la crise...
Certains n'hésitent pas non plus à afficher leur préférence politique. Ici, une Brésilienne porte un masque en soutien au président Bolsonaro, malgré sa gestion très critiquée de la crise... © AFP / SERGIO LIMA

Enfin, à noter que le "lobby" breton ne ménage pas non plus sa créativité (ici chez l'une de nos consœurs...)

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.