le pilote d’asiana effectuait son premier vol aux commandes d’un boeing 777
le pilote d’asiana effectuait son premier vol aux commandes d’un boeing 777 © reuters

Le Boeing 777 qui s'est écrasé samedi sur l'aéroport de San Francisco volait "sensiblement en-dessous" de sa vitesse d'approche normale et les pilotes ont remis les gaz moins de deux secondes avant de heurter la piste, a annoncé dimanche l'agence de sécurité aérienne américaine.

La compagnie sud-coréenne Asiana Airlines a de son côté indiqué que le pilote du long-courrier effectuait son premier vol aux commandes d'un Boeing 777 et était encore en formation sur ce type d'appareil. Il était assisté d'un copilote plus expérimenté, a-t-elle précisé.

L'accident a fait 180 blessés et entraîné la mort de deux adolescentes chinoises, dont l'une pourrait avoir été écrasée par un véhicule de secours qui se précipitait sur les lieux, ont déclaré dimanche les pompiers de San Francisco.

Aurélien Colly revient sur les minutes de l'accident

L'examen des enregistreurs de vol n'a montré aucune anomalie jusqu'à sept secondes avant le crash, lorsque les pilotes ont tenté d'interrompre leur procédure d'atterrissage, a annoncé la National Transportation Safety Board (NTSB).

Un signal d'alerte s'est déclenché dans le cockpit quatre secondes avant l'impact, a précisé la présidente de l'agence de sécurité des transports américaine, Deborah Hersman. Les pilotes ont alors remis les gaz, mais la queue de l'appareil a heurté le tarmac et s'est disloquée.

Ces données correspondent aux témoignages de passagers et à une vidéo amateur diffusée par CNN qui montre l'appareil en train de se cabrer avant de toucher le sol.

Deborah Hersman affirme:

La vitesse de vol était sensiblement en-dessous de la cible de 137 noeuds. Les moteurs semblent répondre normalement.

La présidente de la NTSB n'a toutefois pas voulu s'avancer sur les causes de l'accident et esquivé les questions sur une possible erreur de pilotage.

Son premier vol sur Boeing 777

Asiana Airlines a de son côté très rapidement exclu qu'une défaillance mécanique soit à l'origine du crash. Lundi, la compagnie sud-coréenne a reconnu que son pilote, qu'elle avait dans un premier temps présenté comme "très expérimenté", ne l'était pas sur Boeing 777.

"C'était le premier vol de Lee Kang-kook avec cet appareil. Il était en formation. Même un vétéran doit suivre une formation (pour piloter un nouveau type d'avion)", a déclaré une porte-parole d'Asiana à Séoul.

"Il a beaucoup d'expérience et avait déjà volé auparavant vers San Francisco, notamment sur Boeing 747 et il était épaulé par un autre pilote qui avait plus d'expérience avec le 777", a-t-elle ajouté.

Lee Kang-kook, qui a débuté sa carrière chez Asiana en 1994, compte, totalise 9.793 heures de vol, mais seulement 43 aux commandes d'un Boeing 777. Son copilote, Lee Jeong-min, compte lui 3.220 heures de vol sur B777, et 12.387 au total.

L'avion en provenance de Séoul transportait 291 passagers et 16 membres d'équipage.

L'accident a coûté la vie à deux adolescentes chinoises de 16 ans qui étaient assises à l'arrière de l'avion, mais l'une d'elles pourrait avoir été écrasée pendant l'évacuation chaotique de l'appareil.

"Une des personnes décédées présente des blessures qui correspondent à celles que l'on subi quand on se fait rouler dessus par un véhicule", a dit une porte-parole des pompiers de San Francisco, ajoutant que "beaucoup d'agences (de secours) étaient sur le terrain".

Le maire de la ville californienne, Ed Lee, a précisé que neuf véhicules de secours s'étaient précipités vers l'appareil aussitôt après le crash.

Le chef adjoint des pompiers de San Francisco a déclaré de son côté que 49 personnes avaient été hospitalisées pour des blessures graves tandis que 132 autres souffrent de blessures superficielles.

Cinq personnes se trouvent dans un état critique à l'hôpital général de San Francisco, a annoncé un porte-parole de l'établissement, ajoutant que 52 personnes avaient été soignées pour des brûlures, des fractures et des blessures internes.

Trois autres personnes se trouvent dans un état critique à l'hôpital de Stanford.

C'est la première fois qu'un B777, un long-courrier mis en service par Boeing en 1995, est impliqué dans un accident mortel.

Réputation

C'est la première fois qu'un B-777, un long courrier mis en service par Boeing en 1995, est impliqué dans un accident mortel.

Un passager, Benjamin Levy, a déclaré à la chaîne NBC qu'il pensait que l'avion avait raté sa phase d'approche et volait trop bas au moment où il s'est présenté en bout de piste.

Je connais bien l'aéroport et j'ai réalisé que le pilote volait un peu trop bas, trop vite et qu'il n'allait pas pouvoir se poser à temps. Il a remis les gaz et a essayé de reprendre de l'altitude, mais c'était trop tard et on a heurté brutalement la piste, rebondi, et tapé à nouveau très fort.

Cet accident risque à nouveau d'entâcher la réputation de la compagnie aérienne sud-coréenne, membre du groupe Star Alliance, qui gère une flotte de 80 appareils et avait déjà connu deux accidents meurtriers depuis sa création en 1988.

Crash d'un Boeing à San Francisco
Crash d'un Boeing à San Francisco © radio-france
Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.