Les dépouilles des victimes du crash du MH17 arrivent aux Pays-Bas
Les dépouilles des victimes du crash du MH17 arrivent aux Pays-Bas © Capture ecran NPO Nieuws

Alors que les premiers corps des victimes sont arrivés aux Pays-Bas ce mercredi, les Néerlandais ont observé une journée de deuil national en hommage à leurs 193 compatriotes disparus.

Drapeaux en berne dans tout le pays et minutes de silence, ce mercredi est marqué par l'hommage rendu par les Pays-Bas aux victimes du crash MH17. 193 ressortissants néerlandais (sur 298 victimes) sont morts dans l'avion de la Malaysia Airlines.

Premiers corps rapatriés

Les premières dépouilles ont quitté l'Ukraine ce mercredi matin. Quarante cercueils ont été chargés dans deux avions en partance pour les Pays-Bas. Les deux appareils ont atterri peu avant 16 heures à l'aéroport militaire d'Eindhoven comme le rapporte notre envoyée spéciale Alice Serrano.

Une minute de silence a été observée sur le tarmac et dans les entreprises, les universités ou encore les transports néerlandais.

Ecoutez le reportage d'Alice Serano sur place à Eindhoven :

Le cortège applaudi

Les familles des victimes attendaient les corps à Eindhoven, protégées de la presse et entourées par le couple royal, le Premier ministre Mark Rutte et les représentants des pays dont sont originaires certaines victimes.

Un cortège a accompagné les corps vers le centre médico-légal d'Hilversum à une trentaine de kilomètres d'Amsterdam. Au bord des routes, des milliers de personnes venues rendre hommage à leurs compatriotes. Les véhicules ont circulé sous les applaudissements.

Des néerlandais rendent hommage aux victimes du vol MH17
Des néerlandais rendent hommage aux victimes du vol MH17 © Capture ecran NPO Nieuws

Une fois arrivés, les cadavres seront identifiés. L'opération pourrait prendre des semaines voire des mois.

Emotion dans la petite ville de Volendam

C'est toute la nation néerlandaise qui se recueille aujourd'hui. C'est le cas dans la petite ville de Volendam, station balnéaire au nord-est d'Amsterdam. Les habitants pleurent un jeune couple de fleuristes. Le reportage à Volendam d'Alice Serrano :

Les deux boîtes noires, rendues par les séparatistes pro-russes, sont arrivées en Grande-Bretagne pour y être analysées. Sauf surprise, elles ne devraient pas permettre de connaître l'origine du missile responsable du crash.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.