Une Chevrolet de 1954 à La Havane
Une Chevrolet de 1954 à La Havane © Radio France / Desmond Boylan

Mais que vont devenir les voitures rutilantes des années 50 et 60 qui étaient devenues l'un des symboles de La Havane ? Le rapprochement avec les États-Unis va leur faire subir la concurrence de modèles plus récents. En attendant, on les voit partout...

Non, la photo qui illustre cet article n'a pas été prise en 1954 (l'année de naissance de cette glorieuse Chevrolet), mais bien au XXIe siècle, dans les rues de La Havane. Quiconque est déjà allé à Cuba le sait : ces voitures au charme désuet sont partout.

Elles doivent leur survie à l'embargo américain, et à la politique des autorités cubaines qui freine le renouvellement du parc automobile. Mais tout pourrait changer avec le rapprochement historique entre La Havane et Washington.

► ► ► ALLER PLUS LOIN | Barack Obama : "Todos somos americanos"

Notre envoyé spécial Romain Boudon a suivi la piste de ces véhicules hors du temps

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.