D'où vient l'Etat islamique ?

Al Qaeda à Daech

Les origines du groupe Etat islamique sont indissociables de la guerre d’Irak , lancée par les Etats-Unis en 2003. Très vite, des djihadistes irakiens prêtent allégeance à Al Qaeda pour mener la lutte contre les américains.

Sous l’impulsion d’Abou Moussab el Zarkaoui, le groupe se montre d’une sauvagerie jusque-là jamais vue, multipliant les enlèvements et décapitations d’otages occidentaux et d’Irakiens. Leur cruauté, y compris à l’égard des musulmans leur vaut plusieurs rappels à l’ordre de la direction centrale d’Al-Qaeda, en Afghanistan. Mais à la fin des années 2000, combattue par l’armée irakienne, les milices sunnites irakiennes Sahwa et les troupes américaines, Al-Qaeda en Irak n’est plus réduite qu’à un petit noyau. Avec d’autres groupes djihadistes irakiens, elle décide de la création d'un "état islamique". En 2009 Abou Bakr el Baghdadi est élu à la tête de cette organisation.

Mais en parallèle, alors que les soldats américains quittent le pays, le pouvoir irakien mené par le premier ministre chiite Nouri al-Maliki s’acharne sur les populations sunnites, les réprime et les ostracise. C’est sur ce terreau d’humiliation et de répression que va pouvoir surfer l’organisation Etat islamique qui va ainsi s’attirer le retour en grâce des populations sunnites qui va voir ces djihadistes comme les défenseurs de la cause sunnite en Irak.

► ► ► INFOGRAPHIE | Les filières djihadistes au coeur des attentats

De l'Irak à la Syrie

Fin 2011, en Syrie, la rébellion, à l'origine pacifiste, a commencé à s'armer. En 2012, le conflit se confessionnalisme après la libération, par le régime, de centaines de djihadistes détenus dans les prisons. La majorité va rejoindre le front al Nosra , la branche locale d'Al-Qaeda. En 2013, Daech s’implante à son tour en Syrie et devient un rival pour le front al-Nosra. En Afghanistan, la direction centrale d’Al Qaeda demande, en vain, au groupe d’Abou Bakr el Baghdadi de fusionner avec le front al Nosra . En mars 2013 , Abou Bakr el Baghdadi prononce le discours fondateur de l’Etat islamique en Irak et au Levant. En juin 2014 , il prend Mossoul, deuxième ville d'Irak. Les frontières Sykes Picot, issues de la chute de l’empire ottoman, sont symboliquement enfoncées par des bulldozers. Depuis, le groupe n’a pas cessé son expansion à travers les territoires irakiens et syriens et des dizaines de « wilayat », des gouvernorats, lui ont prêté allégeance à travers le monde.

► ► ► TOUTES LES QUESTIONS | Terrorisme : vos questions, les réponses de nos spécialistes

Mots-clés :

Derniers articles


Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.