Syed Farook, 28 ans, l’un des deux auteurs de la tuerie
Syed Farook, 28 ans, l’un des deux auteurs de la tuerie © MaxPPP

L’organisation djihadiste Etat islamique a attribué ce samedi à deux de ses "partisans" la responsabilité de la tuerie de San Bernardino, qui a fait 14 morts mercredi en Californie.

Quatre jours après la tuerie qui a fait quatorze morts à San Bernardino en Californie mercredi, l’organisation djihadiste Etat islamique a attribué ce samedi à deux de ses "partisans" la responsabilité du massacre.La tuerie a été perpétrée par un couple marié, Syed Farook et Tashfeen Malik, cette dernière ayant prêté allégance à l'organisation Etat islamique sur une page Facebook ouverte sous un nom d'emprunt, si l’on en croit les déclaration du FBI, ce qui a conduit la police fédérale à requalifier la fusillade en "acte de terrorisme". Les deux tireurs ont été tués par la police.

Des informations parues dans toute la presse

Dans son bulletin radiophonique quotidien Al Bayan, l'organisation Etat islamique déclare : "Deux partisans de l'Etat islamique ont attaqué il y a plusieurs jours un centre à San Bernardino en Californie, ouvrant le feu à l'intérieur, ce qui a entraîné la mort de 14 personnes et fait plus de 20 blessés", en mentionnant toutefois des informations parues dans toute la presse. Une agence de presse liée à l'organisation djihadiste, Aamaq, a affirmé dès vendredi soir que l'attaque de San Bernardino avait été menée par des partisans du groupe djihadiste mais cette revendication est intervenue après que la prestation d'allégeance de Tashfeen Malik a été publiquement évoquée.

Rien ne permet de dire que l'attaque a été dirigée par le groupe djihadiste

De sources gouvernementales américaines, on souligne que rien ne permet de dire que l'attaque a été dirigée par le groupe djihadiste, ni même que l'organisation était au courant des projets du couple meurtrier. Le Los Angeles Times a de son côté rapporté vendredi les propos d'un représentant fédéral des forces de l'ordre selon qui Syed Farook a été en contact avec au moins deux organisations étrangères, dont le Front al Nosra, émanation d'Al Qaïda en Syrie. Ce responsable évoque "une forme" de contacts entre Syed Farook et des membres d'Al Nosra et des Shabaab somaliens, ajoute le LA Times, en soulignant qu'un certain flou demeure sur la nature de ces contacts et les personnes concernées.

Malik aurait apparemment fait acte d'allégeance à Daech

Les autorités étudient une page du réseau social Facebook sur laquelle Malik, 29 ans, aurait apparemment fait acte d'allégeance à l'organisation jihadiste. Si la piste terroriste était confirmée, ce serait l'attentat le plus meurtrier aux Etats-Unis depuis le 11 septembre 2001. Le couple, parents d'une fillette de six mois, avait planifié le massacre lors d'un déjeuner de Noël pour les employés des services de santé locaux, où travaillait Farook. Ils avaient loué le 4x4 noir dans lequel ils ont tenté d'échapper aux forces de l'ordre avant d'être abattus après un échange de plus de 100 coups de feu avec la police. Et les autorités ont retrouvé deux téléphones portables écrasés dans une poubelle où le couple avait tenté de s'en débarrasser.

Nous sommes forts. Nous sommes résistants. Et nous ne nous laisserons pas terroriser

Dans son allocution hebdomadaire diffusée par la Maison Blanche, le président des Etats-Unis a assuré que son pays ne se laisserait pas "terroriser" après la fusillade meurtrière de San Bernardino, en Californie."Nous sommes Américains. Nous défendrons nos valeurs, celles d'une société ouverte et libre. Nous sommes forts. Nous sommes résistants. Et nous ne nous laisserons pas terroriser", a-t-il déclaré.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.