Donald Trump était de retour en meeting ce lundi 12 octobre. Un peu plus de dix jours après avoir été testé positif au Covid-19, le président américain s'est rendu en Floride où il a retrouvé la ferveur de ses supporters qui croient toujours en sa victoire le 3 novembre.

Le président américain Donald Trump danse devant ses supporters à l'aéroport international d'Orlando Sanford en Floride, le 12 octobre 2020.
Le président américain Donald Trump danse devant ses supporters à l'aéroport international d'Orlando Sanford en Floride, le 12 octobre 2020. © AFP / SAUL LOEB

Sans masque mais d'un pas assuré, Donald Trump a fait son grand retour en meeting ce lundi 12 octobre sur le tarmac de l'aéroport de Sanford en Floride. Ce même tarmac qu'il aurait dû fouler le 2 octobre s'il n'avait pas été testé positif au Covid-19.

En dix jours, rien n'a changé ou presque. Le président est arrivé sur scène sur la chanson "God Bless The USA" de Lee Greenwood, puis il a débuté son discours par quelques blagues sur son adversaire "Joe l'endormi". 

Des supporters à visage découvert

Les supporters, visages découverts pour la plupart, rient aux éclats. Ils applaudissent et crient lorsque le président évoque son bilan économique, son respect pour les militaires et la police. Ils huent les Démocrates que Trump accuse de vouloir couler le pays. Ils insultent la presse quand le candidat évoque les "faux sondages".

Puis vient l'épisode du Covid. "Ils disent que je suis immunisé. Je ne sais pas pour combien de temps. Je me sens si puissant. Je pourrais marcher dans la foule et aller embrasser tout le monde. J'embrasserai les gars et les jolies filles. Je vous ferai un bon gros bisou" s'amuse le président.

"Je suis soulagé de le voir en forme, de le voir s'amuser. Il est si fort. Si lui peut faire ce genre de chose, nous pouvons le faire," s'enthousiasme Jamie, une habitante d'Orlando. "Je suis venue avec un masque et je reste à l'écart de la foule pour ne pas être contaminée car j'ai peur du virus. Malgré tout je pense que notre président a agi correctement. J'ai eu peur pour lui" ajoute Daniela, une retraitée.

Trump est bien plus responsable que Biden

Les supporters de Donald Trump ont suivi toutes ses déclarations des derniers jours, à la télévision et à la radio. "Il a parlé de son traitement et je crois qu'il est maintenant disponible pour le public. C'est formidable car cela nous permet de ne plus avoir peur. Il a fait beaucoup pour nous" assure Jorge coiffé d'une casquette aux couleurs du drapeau américain. "Biden dit que Trump n'est pas responsable, mais c'est faux. Il est bien plus raisonnable que lui qui veut nous enfermer chez nous et couler notre économie. Ça c'est irresponsable !" s'agace Marge dont le fils est commerçant. "Trump va gagner car les Américains veulent être heureux et pouvoir s'acheter ce qu'ils veulent. Ils nous a permis tout cela." Les Trumpistes n'ont pas oublié les morts, le nombre de cas qui augmente, mais ils veulent croire que les médias en font beaucoup trop.

Les médias pointés du doigt

Ces mêmes médias qui, à longueur de journée, diffusent "de faux sondages". "Il ne faut pas écouter les chaînes d'informations comme CNN. Ils disent n'importe quoi pour faire perdre Trump. En 2016 ils disaient que Hillary menait de 14 points, on a vu le résultat. Mais ce n'est pas grave, ça nous pousse à nous mobiliser encore plus et à gagner !" lance Bernard en agitant un drapeau "Trump 2020".

Dans le camp républicain, certaines voix commencent à se questionner sur la stratégie du président qui pourrait entraîner de nombreux sénateurs dans sa chute en cas de défaite. La base des électeurs semble de son côté convaincue que Donald Trump va l'emporter. Sa victoire face à la maladie semble lui avoir donné une plus grande légitimité pour gérer la première puissance mondiale.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.