Les caucus démocrates de l'Iowa, premier scrutin qui lance la présidentielle américaine, ressemblent à un fiasco, au moins en termes d'organisation. Ce mardi matin, toujours pas de proclamation de vainqueur.

Les démocrates dans l'Iowa tardent à trouver un vainqueur des caucus
Les démocrates dans l'Iowa tardent à trouver un vainqueur des caucus © AFP / Kerem Yucel

Les caucus de l'Iowa devaient donner le coup d'envoi ce lundi du marathon des primaires du Parti démocrate, qui s'étendront jusqu'en juin, pour désigner le candidat qui affrontera le président républicain Donald Trump en novembre prochain. L'Iowa compte 41 délégués, ce qui est peu comparé à la majorité des Etats, mais il est considéré comme une étape importante dans la longue course à la présidentielle. Pour obtenir la nomniation du parti au niveau national, il faut qu'un candidat démocrate obtienne 1 991 délégués. 

Lors des caucus de l'Iowa, les électeurs démocrates se réunissent et se répartissent par groupes de préférence pour un candidat pour manifester publiquement leur soutien, ce qui peut faire pencher la balance au moment du vote. Si à ce vote un candidat n’atteint pas le seuil de 15% des électeurs, il est éliminé et on revote ; les électeurs "libérés" par l'abandon de leur préféré peuvent reporter leurs voix sur un autre nom.

Un test qui se transforme en fiasco pour le parti démocrate

L'Etat rural de l'Iowa, majoritairement blanc, est en effet le premier test pour les onze candidats démocrates. Mais même si  l'on s'attendait à des résultats tardifs dus à une nouvelle méthode de calcul, les résultats ont encore plus tardé. Ils n'étaient toujours pas tombés à une heure du matin mardi et risquent de ne tomber que dans la journée de mardi. La presse est très critique envers l'organisation et il s'agit d'un vrai coup dur pour la parti démocrate qui a investi près de 800 millions de dollars dans ce premier test. Il tarde à trouver un vainqueur, ou même un trio de tête. 

Pour CBS, ce retard est une véritable "débâcle"

En 2016, le lundi du vote à 22 h (heure de Des Moines en Iowa), le parti démocrate avait déjà annoncé 90% des résultats. Cette fois-ci, le parti annonce que les résultats ne seront proclamés que dans la journée du mardi, soit le lendemain du scrutin. Tout ceci serait du à des "incohérences" selon le parti.

Pete Buttigieg s'annonce vainqueur sans résultats

Mais un tel retard n'a pas découragé certains candidats qui ont prononcé leurs discours alors qu'ils ne connaissaient aucun résultat. La première a été Amy Klobuchar :

L'ancien maire modéré de South  Bend (Indiana), Pete Buttigieg, s'est attiré quant à lui de nombreuses critiques en laissant clairement penser lors de son discours qu'il avait remporté l'Iowa, et qu'il partait "vainqueur" direction la primaire du New Hampshire  :

Bernie Sanders s'annonce vainqueur avec 40% des résultats

Bernie Sanders, 78 ans, a lui aussi affirmé avoir engrangé un "très très beau succès".

Son équipe de campagne a publié dans la nuit de lundi à mardi ses propres données partielles portant sur 40% des bureaux de vote. Elles placent Bernie Sanders en tête avec 28,62% devant Pete Buttigieg (25,71%) et la sénatrice Elizabeth Warren (18,42%), elle aussi à la gauche du parti. Joe Biden n'arriverait qu'en quatrième position

Piratage ? Non, nouvelle application

Le parti démocrate a du mal à expliquer un tel retard. Tout d'abord, un porte parole du parti démocrate de l'Etat a précisé qu'il n'y avait pas eu de piratage. 

Selon une responsable du parti de l'Iowa, la publication a été retardée en raison de "contrôles de qualité", ce qui en a fait rire plus d'un.  Un autre responsable a évoqué pour sa part des problèmes techniques avec l'application conçue pour rassembler les votes. Les premières données indiquent que le taux de participation est semblable à celui du caucus de 2016.

Les résultats des caucus de l'Iowa pourraient fournir certaines réponses à un parti qui essaie désespérément de trouver un moyen de battre Donald Trump le 3 novembre prochain. Même si un candidat l'emporte avec une large avance dans l'Iowa, il faudra attendre les scrutins dans les trois Etats suivants  - le New Hampshire, le Nevada et la Caroline du Sud en février et le Super Tuesday du 3 mars au cours duquel 14 Etats et territoires votent le même jour - pour que des écarts se creusent.

Un coup dur pour l'Iowa

L'Iowa a toujours eu du mal à justifier son rôle prédominent dans la campagne présidentielle, alors qu'il ne permet de remporter que 41 délégués. Mais il est le premier scrutin et a montré depuis les années 70 qu'il pouvait être un indicateur pour la suite. 

Pour le Washington Post, ce retard dans les résultats qui dure trop pourrait bien avoir un impact très dur sur la réputation de l'Etat :

"Attendre cette soirée pendant des années, puis attendre des heures pour un vainqueur. Comment un jour sensé clarifier la course est devenu un caucus à suspense "

Pour un analyste politique sur CNN : 

"Les caucus de l'Iowa viennent tout juste de signer leur arrêt de mort"

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.