La démission de James Mattis, secrétaire d'État à la Défense, homme respecté sur la scène internationale qui incarnait une forme de stabilité au sein d'une administration Trump traversée de secousses, est un camouflet pour le président des États-Unis, qui apparaît de plus en plus isolé.

Donald Trump s'est séparé de son Ministre de la Défense James Mattis, en désaccord avec le retrait des troupes américaines de Syrie
Donald Trump s'est séparé de son Ministre de la Défense James Mattis, en désaccord avec le retrait des troupes américaines de Syrie © AFP / BRENDAN SMIALOWSKI

Le départ de James Mattis est le vingtième départ d'une personnalité de haut rang de l'administration Trump en deux ans, depuis l'investiture de Donald Trump en janvier 2017. 

15/12/2018 : RYAN ZINKE, Secrétaire à l'Intérieur  

Donald Trump a annoncé, le 15 décembre dernier, le départ de Ryan Zinke, son ministre de l'Intérieur, chargé de la gestion des parcs nationaux, des territoires fédéraux et des affaires amérindiennes. Ryan Zinke, ancien militaire, était critiqué pour ses dépenses excessives et de possibles conflits d'intérêts.

08/12/2018 : JOHN KELLY, Secrétaire général de la Maison Blanche 

Ancien général du Corps des marines, John Kelly était à la Maison Blanche depuis l'été 2017. Au début de son mandat, le président Trump lui avait confié le département de la Sécurité intérieure. Le 8 décembre, il démissionne. Ses relations houleuses avec le Président étaient connues de tous. Selon le  journaliste du Washington Post Bob Woodward, dans son livre Peur - Trump à la Maison Blanche, Kelly met en doute les capacités de Donald Trump, dont il aurait dit qu'il était "un idiot", un "déséquilibré".

07/11/2018 : JEFF SESSIONS, Ministre de la Justice 

Le ministre de la Justice depuis le début de la présidence Trump fut aussi l'un des principaux soutiens de l'homme d'affaires. Mais Donald Trump lui a reproché de ne pas en faire suffisamment pour stopper l'enquête du procureur spécial Robert Mueller sur l'ingérence présumée de la Russie dans la campagne de 2016. Il démissionne en novembre. Il sera remplacé par intérim par Matthew Whitaker, son ancien directeur de cabinet.

09/10/2018 : NIKKI HALEY, Ambassadrice des États-Unis à l'ONU

Ambassadrice des États-Unis auprès des Nations-Unies depuis le début du mandat de Trump, Nikki Haley remet sa démission au Président, qui l'accepte le 9 octobre. S'exprimant devant des journalistes dans le Bureau ovale de la Maison Blanche, avec à ses côtés Nikki Haley, le Président précise qu'elle l'avait informé il y a six mois qu'elle voulait quitter son poste. Il a souhaité qu'elle revienne un jour aux responsabilités dans une autre fonction. L'ancienne gouverneure de Caroline du Sud a déclaré pour sa part qu'elle ferait campagne pour la réélection de Trump en 2020.

05/07/2018 : SCOTT PRUITT, Ministre de l'Environnement 

Donald Trump accepte la démission de Scott Pruitt le 5 juillet. Le dirigeant de l'agence de protection de l'environnement (EPA), qui a minutieusement détricoté le bilan environnemental de Barack Obama, était englué dans une cascade de scandales liés à son utilisation des fonds publics. Le 16 novembre, le président a laissé entendre qu'il nommerait officiellement à ce poste le ministre par intérim de l'environnement, un ancien lobbyiste des secteurs du charbon et de l'énergie, Andrew Wheeler.

29/03/2018 : HOPE HICKS, Directrice de la Communication 

Elle avait remplacé Anthony Scaramucci, lui-même limogé dix jours après son arrivée à la direction de la communication. Quelques mois plus tard, elle part à son tour. Ancienne conseillère ponctuelle d'Ivanka Trump, la fille du président, Hope Hicks, 29 ans, avait été l'une des premières personnes recrutées par le républicain pour sa campagne présidentielle de 2016. 

28/03/2018 : DAVID SHULKIN, Secrétaire aux Anciens combattants 

Donald Trump annonce sur Twitter le 28 mars qu'il va se séparer du Secrétaire aux Anciens combattants, pour le remplacer par son médecin personnel. Shulkin est impliqué dans une affaire de faux, usages de faux et détournement de fonds publics.

22/03/2018 : H.R. McMASTER , Chef de la diplomatie

Moins d'une semaine après avoir renvoyé son chef de la diplomatie, Trump annonce le 22 mars sur Twitter le limogeage de son conseiller à la sécurité nationale, Herbert Raymond McMaster, et son remplacement par John Bolton, partisan d'une ligne diplomatique dure à l'encontre de l'Iran et de la Corée du Nord. Il est le troisième conseiller à la sécurité nationale désigné par le Président américain en l'espace de 14 mois.

13/03/2018 : REX TILLERSON, Ministre des Affaires étrangères

Le secrétaire d'Etat et ancien PDG de la compagnie pétrolière Exxon Mobil est écarté le 13 mars et remplacé par le directeur de la CIA Mike Pompeo. Gina Haspel, directrice adjointe de la CIA, est nommée à la tête de l'Agence centrale de renseignement. 

Neuf mois plus tard, Trump tweete un message assassin :

"Mike Pompeo fait un travail formidable... Son prédécesseur, Rex Tillerson, n'avait pas la capacité intellectuelle requise. Il était bête comme ses pieds et je n'ai pas pu m'en débarrasser assez vite. Il était fainéant comme pas possible."

07/03/2018 : GARY COHN, Conseiller économique 

Le conseiller économique de la Maison Blanche présente sa démission le 7 mars après n'avoir pu dissuader Trump de revoir son projet de taxes sur les importations américaines d'acier et d'aluminium. Gary Cohn fut l'un des principaux artisans de la réforme fiscale adoptée mais s'opposait aux partisans du protectionnisme au sein du gouvernement.  

06/03/2018 : ANDREW McCABE, Directeur adjoint du FBI

Le directeur adjoint du FBI démissionne à quelques semaines de l'expiration de son mandat. Trump lui reprochait sa proximité avec Hillary Clinton.   

29/09/2017 : TOM PRICE, Secrétaire à la Santé et aux services sociaux

La démission du Secrétaire à la Santé et aux Services sociaux, mis en cause dans une affaire de déplacements en avions privés, est annoncée le 29 septembre par la Maison Blanche. Sa position était également fragilisée par les échecs à répétition des tentatives d'abrogation de l'Obamacare, la loi sur l'assurance maladie promulguée en 2010 par Barack Obama dont il était pourtant un opposant déterminé.   

25/08/2017 : SEBASTIAN GORKA, Conseiller

Cet autre conseiller de Trump était un proche de la ligne nationaliste dure de Steve Bannon. Le 25 août, la Maison Blanche annonce qu'il ne travaille plus pour le Président.    

18/08/2017 : STEVE BANNON, conseiller stratégique

Trump limoge le 18 août l'un des architectes de sa victoire à la présidentielle et promoteur au sein de la Maison Blanche d'une vision protectionniste et nationaliste.  

18/08/2017 : CARL ICAHN, Conseiller spécial

Trump annonce en août qu'il renonce à ses fonctions de conseiller spécial face aux critiques voulant que ses avis en matière de régulation puissent bénéficier à ses propres affaires.   

31/07/2017 : ANTHONY SCARAMUCCI, Directeur de la Communication 

Trump limoge le 31 juillet son directeur de la communication dix jours seulement après sa nomination en raison des insultes qu'il a proférées envers d'autres responsables de la Maison Blanche.  

28/07/2017 REINCE PRIEBUS, Secrétaire général 

L'ancien président du comité national du Parti républicain est limogé le 28 juillet de son poste de secrétaire général de la Maison Blanche et remplacé par John Kelly. Un proche de Trump confie que le président a perdu confiance en lui en raison de l'échec de plusieurs projets législatifs majeurs au Congrès, pourtant contrôlé par les républicains. 

21/07/2017 : SEAN SPICER, Porte-parole 

Le porte-parole de la Maison Blanche démissionne le 21 juillet après la nomination d'Anthony Scaramucci au poste de directeur de la communication.  

09/05/2017 : JAMES COMEY, Directeur du FBI 

Le directeur du FBI dirigeait une enquête sur une éventuelle collusion entre l'équipe de campagne de Donald Trump et la Russie destinée à peser sur le résultat de la présidentielle. Il est limogé par Trump et doit répondre devant le Congrès. 

29/03/2018 : HOPE HICKS, Directrice de la Communication 

Elle avait remplacé Anthony Scaramucci. Elle part à son tour. Ancienne conseillère ponctuelle d'Ivanka Trump, la fille du président, Hope Hicks, 29 ans, avait été l'une des premières personnes recrutées par le républicain pour sa campagne présidentielle de 2016. 

13/02/2017 : MICHAEL FLYNN, Conseiller à la sécurité nationale  

Le conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche démissionne le 13 février 2017 après la révélation de ses entretiens avec l'ambassadeur de Russie aux Etats-Unis avant l'entrée en fonction de Trump. Flynn a reconnu avoir dissimulé ses entretiens au président Mike Pence et avoir menti au FBI. Il est en attente de sa sentence après son procès en justice. 

30/01/2017 : SALLY YATES, Ministre de la Justice par intérim  

La ministre de la Justice par intérim est limogée le 30 janvier 2017 par Donald Trump pour avoir invité le personnel du département de la Justice à ne pas mettre en œuvre le décret présidentiel sur une limitation de l'immigration.    

► LIRE | Sur le site de CNN, la liste exhaustive de tous les départs de collaborateurs de la Maison Blanche depuis l'arrivée de Donald Trump en janvier 2017

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.