Le bilan est actuellement de 61 morts et une soixantaine de blessés. Le Portugal décrète trois jours de deuil national.

Incendie au Portugal, le plus meurtrier de l'histoire du pays
Incendie au Portugal, le plus meurtrier de l'histoire du pays © AFP / PATRICIA DE MELO MOREIRA

Un gigantesque feu de forêt s'est déclaré samedi dans la région de Leiria, dans le centre du Portugal, les victimes ayant pour la plupart été piégées par les flammes dans leurs voitures.

Dimanche en milieu de journée, le feu se poursuivait sur quatre fronts, dont deux d'une très grande violence, selon les autorités, et quelque 900 pompiers et près de 300 véhicules étaient toujours mobilisés pour le combattre.

Sur les collines situées entre les bourgades de Pedrogao Grande, Figueiro do Vinhos et Castanheira de Pera, encore recouvertes d'eucalyptus et de pins 24 heures plus tôt, la dévastation était totale dans les zones où le feu est passé.

"Malheureusement, c'est sans doute la plus grande tragédie que nous ayons connue ces dernières années sur le front des incendies de forêt", a déclaré, ému, le Premier ministre portugais Antonio Costa, depuis le siège de la Protection civile près de Lisbonne.

Des victimes piégées dans leurs voitures

18 personnes ont péri dans leurs voitures quand elles se sont retrouvées piégées par les flammes alors qu'elles circulaient sur la route reliant Figueiro dos Vinhos à Castanheira de Pera.

Trois autres victimes sont décédées par inhalation de fumée. M. Gomes a fait état de 59 blessés, dont cinq grièvement. Il s'agit d'un enfant et de quatre pompiers. 18 personnes ont été hospitalisées à Lisbonne, Coimbra et Porto.

Selon le Premier ministre, des orages secs ont pu être à l'origine de l'incendie qui a ravagé sur une vaste étendue les forêts entourant la commune de Pedrogao Grande, laissant un paysage de désolation.

Les flammes se sont propagées avec beaucoup de violence. Plusieurs villages ont été touchés et un plan d'évacuation a été mis en oeuvre pour certains d'entre eux.

Jusqu'à l'aube, une dizaine de pompiers et leurs deux camions étaient postés auprès d'un petit étang pour protéger le hameau de Bouça dans le district de Coimbra, pour éviter que les flammes se propagent.

Renforts français et espagnols

Deux Canadairs espagnols sont arrivés sur place dimanche matin pour appuyer les pompiers portugais. La France a décidé d'acheminer trois avions spécialisés dans l’extinction de feux, qui sont attendus dans l'après-midi.

Le président portugais Marcelo Rebelo de Sousa s'était rapidement rendu sur place pendant la nuit et a présenté ses condoléances aux familles des victimes, "partageant leur douleur, au nom de tous les Portugais".

Le Portugal a connu samedi une forte canicule, avec des températures dépassant les 40 degrés dans plusieurs régions, qui s'est prolongée dimanche. Plus d'une centaine d'incendies de forêt faisaient encore rage à travers le pays dimanche matin, combattus par quelque 1.800 pompiers.

Les incendies de Pedrogao Grande sont les plus meurtriers de l'histoire récente du Portugal.

Sur l'île touristique de Madère, où les feux ont fait trois morts en août, 5.400 hectares sont partis en fumée en 2016 et près d'une quarantaine de maisons ont été détruites. Des incendies ravageurs avaient eu lieu aussi en 2003, faisant une vingtaine de morts.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.