Les missiles de croisière sont lancés par les Rafale
Les missiles de croisière sont lancés par les Rafale © MaxPPP

L’armée française continue de bombarder les terroristes de l’Etat Islamique. Mardi après-midi, un raid d’une dizaine d’avions de chasse a eu lieu en Irak, près de la frontière syrienne. Pour la première fois, des missiles de croisière ont été employés contre Daech.

A la différence des bombes classiques de 250 Kg qui sont larguées par les avions au-dessus de leur cible, les missiles de croisière, eux, sont lancés par les Rafale de beaucoup plus loin, en toute sécurité.

Ceux que l’armée de l’air a utilisé mardi, des missiles Scalp franco-britanniques, peuvent parcourir plus de 200 km en volant à basse altitude et en suivant le relief… Ils sont programmés, avant leur lancement, pour aller détruire des objectifs importants, comme des bunkers, des bâtiments qui ont été durcis.

Une première charge pénètre le blindage, puis la charge principale explose. Selon l’état-major des Armées, le site visé hier servait de quartier général, de centre d’entrainement et de dépôt logistique. Aucun bilan humain ni matériel n’a été donné. La région d’Al Qaïm est réputée pour abriter, peut-être, une partie de la direction de l’Etat Islamique. En Libye, la France avait tiré une quinzaine de missiles Scalp, qui sont cher – 850.000 euros pièce – mais très précis.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.