des renforts européens en centrafrique
des renforts européens en centrafrique © reuters

Des renforts européens devraient arriver prochainement pour appuyer les troupes françaises au sol, de quoi satisfaire Laurent Fabius. Dimanche dernier, il regrettait que l'Union européenne n'apporte pas "un concours plus solide" en Centrafrique.

Devant l'Assemblée nationale, Laurent Fabius a déclaré:

Je crois pouvoir vous affirmer, compte tenu des démarches qui ont été faites par la France, que nous aurons bientôt des troupes au sol qui seront apportées par nos collègues européens.

Si le ministre des Affaires étrangères n’a pas précisé quels pays étaient concernés, il s’agirait de la Belgique et de la Pologne. Néanmoins, aucun de ces deux pays n’a évoqué un envoi de troupes au sol pour aider les 1 600 soldats français

Selon le Premier ministre polonais Donald Tusk, son pays est prêt à apporter "un soutien logistique aérien limité". "Le président (François Hollande) m'a parlé à ce sujet. (...) Un avion de transport et un détachement militaire (chargé de l'appareil), c'est dans nos possibilités", a-t-il affirmé.

Lien image Centrafrique, une mission française
Lien image Centrafrique, une mission française © Radio France

En Belgique, un porte-parole du ministère de la Défense a confirmé les déclarations des autorités de vendredi dernier. Le pays fournira une aide logistique aérienne à la mission ‘’Sangaris’’ avec un détachement de 35 hommes.

Jeudi et vendredi, les questions de défenses devraient dominer le Conseil européen à Bruxelles. "Nous voulons qu'il sorte de ce Conseil européen des avancées pratiques identifiables, à la fois dans les domaines opérationnel, capacitaire et industriel", a annoncé Jean-Yves Le Drian, le ministre de la Défense, face à l'Assemblée.

La France entame le désarmement des milices en Centrafrique
La France entame le désarmement des milices en Centrafrique © Radio France
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.