L'armée française a tué dans le nord du Mali quatre "terroristes" dont deux des principaux chefs d'Al Qaïda auMaghreb islamique (Aqmi) et d'Ansar Dine. L'opération des forces spéciales a été menée dans la nuit du 17 au 18 mai.

"Quatre terroristes ont été tués au cours des combats", indique le ministère de la Défense. Parmi eux figurent Amada Ag Hama alias 'Abdelkrim le Touareg' et Ibrahim Ag Inawalen alias 'Bana', deux des principaux chefs d'Aqmi et d'Ansar Eddine. "Abdelkrim le Touareg" est lié à l'enlèvement et au meurtre des journalistes Ghislaine Dupont et Claude Verlon à Kidal, en 2013.

David B aché, correspondant de RFI au Mali dresse son portrait

58 sec

Mali

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.