deux journalistes français portés disparus en syrie
deux journalistes français portés disparus en syrie © reuters

Europe 1 n'a plus de nouvelles de l'un de ses reporters qui faisait route vers Alep avec un photographe. François Hollande demande la libération immédiate des deux journalistes portés disparus.

Edouard Elias, un photographe free lance et Didier François, 53 ans, grand reporter au sein de la rédaction, habitué des zones sensibles qui effectuait son troisième déplacement en Syrie, faisaient route vers Alep.

Le dernier contact avec la rédaction d'Europe 1 date de jeudi à 11h, précise la station de radio, ajoutant qu'elle est en liaison permanent avec les autorités françaises qui mettent tout en œuvre pour obtenir plus d'informations.

Alfred de Montesquiou, grand reporter à Paris Match, connaît bien cette région d'Alep

Reporter sans frontière se dit extrèmement préoccupé. 24 journalistes sont déjà morts en Syrie, sept sont portés disparus depuis le déclenchement du conflit en mars 2011.

Les précisions de Dominique André

Ce sont des hommes qui travaillent pour que le monde reçoive des informations. Les journalistes doivent être traités comme des journalistes

François Hollande a demandé que ces journalistes soient immédiatement libérés". Les journalistes "ne sont pas les représentants de quelque Etat que ce soit, ce sont des hommes qui travaillent pour que le monde puisse recevoir des informations", a-t-il expliqué lors d'une conférence de presse conjointe avec le Premier ministre japonais Shinzo Abe.

"La presse doit pouvoir circuler en Syrie pour donner les informations qui sont attendues dans le monde entier" sur ce qui s'y passe, a insisté le Président.

François Hollande

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.