Dégâts après une bome à Sana, Yémen
Dégâts après une bome à Sana, Yémen © Reuters

Le journaliste américain Luke Somers et un enseignant sud-africain, Pierre Korkie ont tous deux été tués au Yémen lors d'une opération de l'armée américaine visant à les libérer.

Le gouvernement avait d'abord cru à la libération de l'otage américain, d'ailleurs annoncée par le ministère de la Défense, avant d'apprendre son décès, a-t-il expliqué.

Luke Somers, un journaliste de 33 ans, avait été enlevé à Sanaa en septembre 2013. Jeudi, les Etats-Unis ont annoncé l'échec, le mois dernier, d'une tentative pour le libérer.

L'ONG Gift of the Givers, qui tentait de négocier la libération de l'otage sud-africain a annoncé dans un communiqué :

Nous avons reçu avec tristesse la nouvelle que Pierre a été tué dans une tentative des forces spéciales américaines aux premières heures de la matinée pour libérer des otages au Yémen.

En visite à Kaboul, le secrétaire à la Défense Chuck Hagel a déclaré que le photojournaliste Luke Somers, 33 ans, avait été tué par ses ravisseurs, membres d'Al Qaïda, tout comme le deuxième otage, identifié sous le nom de Pierre Korkie par les autorités sud-africaines.

"Cette tragédie risque de relancer le débat sur les conditions du raid américain" : les explications de Christian Chesnot

Chuck Hagel a cependant tenu à préciser :

Il y avait des raisons évidentes de croire que la vie de M. Somers était en très grand danger..

Dans un communiqué, le président américain Barack Obama a condamné le "meurtre barbare" du journaliste par Al Qaïda, précisant qu'il avait donné vendredi son feu vert à l'opération des forces spéciales.

Barack Obama ajoute :

L'impitoyable mépris pour la vie de Luke est une preuve supplémentaire de la profondeur de la dépravation d'AQPA, et une raison de plus expliquant pourquoi le monde ne doit jamais cesser de chercher à mettre en échec son idéologie funeste.

"C'est la deuxième fois que les Américains échouent" : les explications de Frédéric Carbonne

Le général yéménite Ali al Ahmadi a déclaré que d'autres otages détenus par le groupe avaient été libérés et conduits dans des hôpitaux de campagne. Luke Somers a pu être extrait des lieux mais il a succombé par la suite à ses blessures, a déclaré un haut responsable de la présidence yéménite. Le ministère de la Défense avait préalablement annoncé la libération du photojournaliste.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.