Les groupes palestiniens ont tous appelé à faire de cette journée un "vendredi de la révolution"
Les groupes palestiniens ont tous appelé à faire de cette journée un "vendredi de la révolution" © MaxPPP

Des dizaines de Palestiniens ont attaqué le tombeau de Joseph__ à Naplouse dans le nord de la Cisjordanie occupée et incendié ce site révéré par les juifs, vendredi à l'aube d'une journée de mobilisation à travers les Territoires palestiniens.

Alors que semblait s’esquisser une pause dans la poussée de violence qui secoue la région depuis deux semaines, l’incendie ce vendredi du tombeau de Joseph dans le nord de la Cisjordanie occupée ranime le présage d’un embrasement. Et notamment qu’à l’aube d’une journée de mobilisation à travers les territoires palestiniens, l'escalade ne prenne une dimension confessionnelle encore plus dangereuse. Pour les juifs, le tombeau abrite la dépouille de Joseph, l'un des douze fils de Jacob, vendu par ses frères et conduit en Egypte, d'où son corps a été ramené selon la tradition biblique. Le site, où les Palestiniens affirment que se trouve la tombe d'un cheikh local, avait été le théâtre d'affrontements meurtriers notamment durant la deuxième Intifada (2000-2005).

tombeau de joseph
tombeau de joseph © Radio France

Vendredi de révolution

Les groupes palestiniens ont tous appelé à faire de cette journée un "vendredi de la révolution" en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, et devaient aller manifester face aux forces israéliennes après la grande prière hebdomadaire musulmane en début d'après-midi. Après deux semaines de violences qui font craindre une nouvelle intifada, les forces israéliennes se préparaient à de nouveaux heurts. Les heurts ont fait 32 morts, dont plusieurs auteurs d'attentats, et des centaines de blessés côté palestinien, ainsi que sept morts et des dizaines de blessés côté israélien.

Deux Palestiniens ont été tués par des tirs à balles réelles dans la journée de vendredi.

Policiers et garde-frontières ont été déployés en masse à Jérusalem. Trois cents soldats viendront dimanche à Jérusalem pour prêter main forte aux policiers. Les habitants des quartiers Est, bouclés et soumis à couvre-feu, sont excédés.

►►Le reportage de Benjamin Illy dans Jérusalem-Est bouclé par les forces israéliennes :

Réunion du Conseil de sécurité à New-York

La police, déployée en masse, a interdit aux hommes de moins de 40 ans l'accès à l'ultrasensible esplanade des Mosquées à Jérusalem. Au même moment, la diplomatie, qui a paru impuissante jusqu'alors, cherchait toujours le moyen d'apaiser les esprits. Le Conseil de sécurité de l'ONU se réunira ce vendredi après-midi à New-York à l'instigation des pays arabes. Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a l'intention de se rendre dans les "prochains jours" dans la région.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.