Joaquin "El  Chapo" Guzman
Joaquin "El Chapo" Guzman © Reuters / Henry Romero

Au Mexique, Joaquin "el Chapo" Guzman est considéré comme le plus grand narcotrafiquant du pays. Il a été arrêté en février 2014 et s'est échappé de sa prison de haute sécurité. En 2001, il s'était évadé en se cachant dans un panier à linge.

Le plus célèbre baron de la drogue mexicain, Joaquin "El Chapo" Guzman, s'est évadé de la prison de haute sécurité dans laquelle il était détenu dans le centre du Mexique, a annoncé dimanche la Commission nationale de sécurité (CNS). Elle n'a pas donné davantage de précisions sur les circonstances de l'évasion.

Déjà traqué pendant 13 ans

Le narcotrafiquant était détenu depuis février 2014. Et ce n'est pas la première fois qu'il parvient à s'évader. En 2001 déjà, il s'était enfui en se cachant dans un panier à linge. Une opération facilitée par sa petite taille : il mesure 1,64 m, d'où son surnom de "El Chapo", le "petit" en espagnol. Après 13 ans de traque, il avait finalement été interpellé par les militaires en février 2014 et incarcéré au centre de haute sécurité d'Altiplano, avec les principaux chefs de cartels.

Guzman, 58 ans, était considéré comme le baron de la drogue le plus recherché au monde, à la tête du puissant cartel de Sinaola. Sa tête avait été mise à prix 5 millions de dollars par les Etats-Unis et plus de 2,2 millions par le Mexique.

Parcours médiatique

Plus de 80.000 personnes ont été tuées dans les violences liées au trafic de drogue depuis 2006 au Mexique. La lutte contre le narcotrafic était déjà la priorité de l'ancien président Felipe Calderon. L'actuel président mexicain Pena Nieto avait fait de Joaquin Guzman un symbole. Son arrestation avait été largement médiatisée. Joaquin Guzman, considéré comme l'un des hommes des plus riches du monde par le magazine Forbes, était alors apparu en simple chemise blanche, entouré de deux militaires.

Après sa première évasion, sa clandestinité avait laissé libre court à toutes sortes de rumeurs : opérations de chirurgie esthétique faciale, promenades incognito, vols de portable... Il avait en tout cas réussi à reconstituer son cartel en quelques années.

Sa vie privée est également entourée de mystères. Il aurait eu 10 enfants et trois ou quatre épouses. La dernière d'entre elle est une reine de beauté qu'il a épousé lors de son 18e anniversaire.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.