Ces derniers temps le président critique vertement la chaîne conservatrice, pourtant grande alliée de sa politique. En cause : des sondages qui lui sont défavorables.

Des sondages diffusés par la chaîne montrent Trump battu par des démocrates en 2020.
Des sondages diffusés par la chaîne montrent Trump battu par des démocrates en 2020. © AFP / Scott Olson

C’est une prise de bec qui secoue le paysage médiatique outre-Atlantique : la bisbille entre Donald Trump et Fox News, la première  chaîne d'information aux États-Unis. L’un des présentateurs stars de la chaîne, Bret Baier, a répondu ce lundi lors de son émission au président, qui accuse la chaîne d’avoir cité un sondage qui lui est défavorable : "les sondages correspondent avec ce que l’on voit dans la société, monsieur le président", a glissé le journaliste, avant de proposer à Donald Trump une interview pour s’expliquer : "Fox n'a pas changé : nous avons une partie dédiée à information, et une partie dédiée à l'opinion."

Une relation qui s'est tendue ces derniers mois

"Mes pires sondages sont toujours venus de Fox News. Il y a un problème à Fox News en ce moment je vous le dis, et c’est loin de me réjouir", a récemment lâché Donald Trump, interrogé par le média Sunday, après qu’un sondage commandé par la chaîne donnait le 45e président des États-Unis perdant en 2020 face à des figures démocrates dont Bernie Sanders, Elizabeth Warren, Kamala Harris ou encore Joe Biden. 

L’histoire d’amour entre Donald Trump et Fox News serait-elle consommée ? Ce mois-ci, il a épinglé l’un de ses présentateurs, Shep Smith, en disant que "même CNN, la spécialiste des "fake news", est meilleure". En juillet, il pestait déjà contre un sondage, qui le montrait perdant face à Biden. Et en avril, le président avait vilipendé la chaîne conservatrice pour avoir organisé une séance de discussion avec Bernie Sanders. Même réaction quand Fox News a donné la parole au démocrate Pete Buttigieg en mai : "Dur de croire que Fox News perd du temps d'antenne à donner la parole à Mayor Pete" "

Donald Trump considère que c'est sa chaîne, que c'est chez lui", Nicole Bacharan, spécialiste des États-Unis

_"_Donald Trump a une relation qu’on peut qualifier de symbiotique avec Fox News. Il considère que c’est sa chaîne, que c’est chez lui", analyse Nicole Bacharan, historienne et politologue spécialiste des États-Unis. "Presque partout à la Maison Blanche il y a des écrans, et l’un d’entre-eux est toujours branché sur Fox News. Et on sait très facilement à quelles heures le président regarde, car il réagit sur Twitter, en appelant la chaîne et en intervenant directement dans les programmes. Il se sent vraiment chez lui, totalement approuvé. Et quand il ne l’est pas, il le prend très très mal : il considère Fox News un peu comme sa Pravda et donc il se considère personnellement trahi."

Journalistes contre éditorialistes

"Donald Trump a des alliés absolument indéfectibles à Fox News", tient à souligner Nicole Bacharan. "Je pense notamment à Sean Hannity, qui a un show qui dure une heure tous les jours et qui est devenu, de facto, un conseiller de Donald Trump. D’ailleurs, ils se parlent directement, en général tous les jours. La partie opinion, éditoriale de Fox News lui est extrêmement favorable."

Mais la politologue nuance : "il y a aussi des journalistes qui, quand il y a des faits, comme des sondages, vont dire les vrais chiffres. Et c’est vrai qu’ils ne sont pas en faveur de Donald Trump en vue de la prochaine présidentielle : Trump a d’ailleurs _renvoyé son équipe chargée de sondages à la Maison Blanche_, qui lui donnait des informations déplaisantes", rappelle Nicole Bacharan. 

Une nouvelle rivale plus conservatrice

Longtemps chouchoute du président, Fox News pourrait donc être détrônée par une petite nouvelle : One America News Network (OANN). Une chaîne lancée en 2013 seulement, qui se veut plus jeune et plus à droite que la déjà très droitière Fox News. "Dès que c’est possible, je me branche sur OANN", a ainsi tweeté le président. Le fondateur de la chaîne, Robert Herring, s’est empressé d’épingler l’éloge de Donald Trump sur son compte Twitter, avec pour mention"la chaîne préférée du président".  

"Donald Trump a donné droit de cité à des chaînes vraiment marginales. Il va très fréquemment sur les chaînes évangéliques, chrétiennes, très conservatrices, qui autrefois d’avaient pas du tout droit d’entrée à la Maison Blanche", remarque Nicole Bacharan. "Maintenant _il ne va pas pouvoir se fâcher durablement avec Fox News_, parce que c’est quand même la chaîne de plusieurs millions de téléspectateurs tous les jours qui, grosso modo, votent Donald Trump."

La chaîne concurrente CNN, bouc-émissaire télévisé favori de Donald Trump, n’a pas manqué de revenir sur la dispute, avec humour. Dans sa rubrique nommée "The Ridiculist", le journaliste Anderson Cooper a ainsi raillé : "Comment la relation entre le président et Fox News va-t-elle évoluer ? Je n’en ai aucune idée, mais je dois vous dire que j’ai déjà acheté mon ticket !"

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.