Les ukrainiens s’apprêtent dimanche à voter pour élire une nouvelle assemblée en remplacement des députés élus en 2012 sous Viktor Ianoukovitch. Une page qui se tourne pour la majeure partie du pays. Mais personne n’ignore que deux millions et demi d’habitants seront eux privés de vote dans les zones séparatistes de l’est où les rebelles interdisent le scrutin, à Donetsk par exemple. 350 000 personnes avaient fui cette ville au plus fort des combats. Certains décident de revenir malgré les violations quotidiennes du cessez-le-feu. Mathilde Lemaire a ainsi accompagné le retour d’une famille de réfugiés, ballottés par cette guerre.

La gare routière de Dniepropetrovsk au lever du soleil. Déjà fatigués par un périple de deux jours en train, Elena 39 ans et Serguei 45 montent avec leurs deux enfants dans un bus bondé, pour un trajet de sept heures direction. Donetsk, leur ville, qu’ils ont quitté il y a quatre mois. Ils avaient trouvé refuge chez de la famille à 1500 kilomètres de là, à Saint-Petersbourg.

Kiev a suspendu les allocations

L’usine de meubles pour laquelle travaillaient Sergueï et Elena en tant qu’ouvrier et couturière a été en partie détruite par les obus.

Pour ajouter aux difficultés, le pouvoir de Kiev depuis le mois de juillet a cessé de verser leurs allocations aux habitants de Donetsk. L’aide médicale mensuelle de cent euros que la famille touchait pour Slava le fils handicapé s’est donc envolée, comme les pensions de retraite des grands-parents.

"Ils sont tous coupables"

Dans la ville : la plupart des magasins restent fermés. Les clients font la queue devant les banques. Certains habitants ont des problèmes de chauffage, d’eau courante, alors qu’on enregistre cette semaine les premières températures négatives

Echapper aux violences, survivre, envisager un nouvel exode, voilà les préoccupations d’Elena et Serguei. Quand on leur demande ce qu’ils pensent des législatives de dimanche prochain, cela leur parait dérisoire. De toute façon à Donetsk les séparatistes interdisent la tenue du scrutin.

Des élections anticipées en Ukraine
Des élections anticipées en Ukraine © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.