au moins 34 morts dans le naufrage d'un bateau de migrants entre la tunisie et la sicile
au moins 34 morts dans le naufrage d'un bateau de migrants entre la tunisie et la sicile © reuters

Une semaine après le drame de Lampedusa, où les autorités continuent à repêcher des corps, un bateau a coulé entre la Sicile et la Tunisie. Ce nouveau naufrage a fait au moins 34 morts dont une dizaine d'enfants. 206 rescapés ont été retrouvés par les sauveteurs.

Un bateau transportant des migrants a chaviré entre la Sicile et la Tunisie. Des bâtiments de la marine et des hélicoptères sont sur place pour porter secours aux naufragés.

Il y avait des femmes et des enfants: le reportage de Anaïs Feuga

Environs 200 passagers ont été recueillis par les navires maltais et italiens arrivés très vite dans la zone. 34 corps ont été retrouvés.

Manifestation en France

Pour protester contre ces vagues de disparitions - Lampedusa, Malte qui ont fait des centaines de morts en quelques jours - , une manifestation était organisée place du Trocadero à Paris, sur le parvis des droits de l'Homme.

"Il faut s'attaquer à la misère, pas aux pauvres", témoignage d'une manifestante

### Naufrages en série A La Valette, le Premier ministre maltais Joseph Muscat a confirmé la mort "d'au moins 27 immigrés". Les navires de la marine militaire maltaise ont récupéré près de 150 immigrés dont 113 hommes, 20 femmes et 17 enfants. Quatre d'entre eux -un adulte et trois enfants dont deux "très jeunes"- étaient décédés. Le bateau aurait été déstabilisé et renversé lorsque les immigrants se sont agités pour attirer l'attention d'un avion militaire qui le survolait, se déplaçant tous ensemble sur un côté. Le président du conseil italien Enrico Letta a réagi: > C'est une nouvelle et dramatique confirmation de la situation d'urgence. Cet accident survient une semaine après le naufrage d'un bateau de pêche au large de l'île de Lampedusa, le 3 octobre. A ce jour, 339 corps ont été retrouvés à l'intérieur et aux abords de l'épave. **"Phénomènes dramatiques, pas massifs", Patrick Weill, directeur de recherche au CNRS**
L'Italie fait face à un nouvel afflux exceptionnel de migrants (30.000 depuis le début de l'année, quatre fois plus qu'en 2012), venus de Syrie ou de la Corne de l'Afrique. Dans la nuit de jeudi à vendredi, pas moins de 500 migrants ont été secourus au cours d'opérations distinctes dans le canal de Sicile. Selon le site Fortress Europe, 6.825 clandestins sont morts noyés dans les eaux de Lampedusa depuis 1994, dont 2.352 dans la seule année 2011, le plus souvent dans l'indifférence générale.
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.