Soldats américains à leur arrivée à l'aéroport international Roberts de Monrovia
Soldats américains à leur arrivée à l'aéroport international Roberts de Monrovia © REUTERS/Daniel Flynn

C'est le secrétaire américain à la Défense Chuck Hagel qui l'a annoncé mercredi : tous les soldats américains seront placés à l’isolement pendant 21 jours, dès leur retour de mission en Afrique de l'Ouest, où ils participent à la lutte contre Ebola.

A l'heure actuelle, 600 soldats américains sont déployés au Liberia -le pays le plus touché par l'épidémie qui a déjà tué 5.000 personnes- et une centaine au Sénégal. Cette mesure ne concernait jusqu'à présent que l'armée de Terre, mais elle s'appliquera dorénavant à tous les corps d'armée.

Où effectuer la quarantaine ?

Le Pentagone avait annoncé lundi que les soldats américains de retour de mission contre l'épidémie d'Ebola seraient envoyé en quarantaine en Italie, et plus exactement sur la base de Vicenza en Vénétie, ne plaît pas sur place.

Pour Luca Zaia, gouverneur de la région :

C'est justement en raison de l'amitié et de la franchise réciproques que je dis que les marines rentrés d'Afrique et ceux qui viendront dans les prochains jours ne devraient pas arriver en Vénétie pour la période de quarantaine mais aux Etats-Unis, dans leur patrie.

Un premier contingent d'une douzaine de soldats ne présentant aucun symptôme de la maladie, dont l'ancien chef de la mission américaine au Liberia, le général Darryl Williams, sont déjà isolés dans un bâtiment annexe de la base. Selon la presse italienne, une centaine d'autres soldats américains sont attendus d'ici la fin de la semaine.

Selon le quotidien Il Messaggero, de nombreux habitants de Vicenza, la ville où se trouve la base américaine, ont appelé les autorités pour savoir s'ils couraient un risque.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.