snowden a le statut de réfugié, a quitté l'aéroport de moscou
snowden a le statut de réfugié, a quitté l'aéroport de moscou © reuters

L'ancien consultant des services secrets américains en fuite, a discrètement quitté l'aéroport Cheremetievo de Moscou aujourd’hui, après avoir obtenu des autorités russes le statut de réfugié.Il était bloqué depuis plus d'un mois dans l'aéroport moscovite.

Les images de son passeport qui ont été diffusées montrent qu'il a obtenu l'asile pour une année à partir du 31 juillet.

Edward Snowden se trouve désormais dans un lieu tenu secret sur le territoire russe, selon l'avocat russe qui l'assiste dans ses démarches. Il est toujours recherché par les Etats-Unis pour avoir divulgué l'existence du programme d'espionnage Prism mené par le renseignement américain.

Je remercie la Russie de m'accorder l'asile en accord avec ses lois et ses obligations internationales

Dans son premier commentaire public relayé par Wikileaks, l'ex-consultant du renseignement américain Edward Snowden a remercié la Russie de lui avoir accordé un asile provisoire et s'est félicité que la justice ait "gagné" : "Lors des huit dernières semaines on a vu l'administration Obama ne montrer aucun respect pour les lois internationales et nationales, mais en fin de compte la justice a gagné. Je remercie la Russie de m'accorder l'asile en accord avec ses lois et ses obligations internationales".

Après avoir joué à cache-cache pendant des semaines avec des hordes de journalistes qui tentaient d'apercevoir sa silhouette, Edward Snowden a réussi à se glisser hors de l'aéroport sans être aperçu, en empruntant un taxi."C'est l'homme le plus recherché sur la planète Terre. Il doit penser à sa sécurité personnelle. Je ne peux pas vous dire où il va", a déclaré à son avocat, Anatoli Koutcherena qui a confié l’avoir mis dans un taxi avec son certificat d'obtention du statut de réfugié en Fédération russe lui permettant de vivre où il veut en Russie.

La correspondance de Pierre Ludwig à Moscou

Sarah Harrison, la représentante de WikiLeaks, a confirmé qu'il avait quitté l'aéroport.

Tweet Wikileaks
Tweet Wikileaks © Radio France

"Nous voudrions remercier le peuple russe et tous ceux qui ont participé à la protection de M. Snowden. Nous avons gagné la bataille, pas la guerre".

Plusieurs pays avaient proposé d’accueillir Snowden

Edward Snowden était arrivé à Moscou en provenance de Hong Kong le 23 juin. Le Venezuela, le Nicaragua et la Bolivie avaient accepté de l'accueillir mais il n'y a pas de vol direct de Moscou pour l'Amérique latine. L'ancien consultant de la NSA (National Security Agency) craignait également que les Etats-Unis n'interviennent pendant le vol pour l'empêcher de parvenir à destination.

Soupçonné à tort d'avoir emmené Edward Snowden dans son avion en provenance de Moscou, le président bolivien Evo Morales a dû faire début juillet une escale forcée de treize heures à Vienne après le refus de survol de leur territoire par plusieurs pays européens.

L'affaire a suscité un regain de tensions entre la Russie et les Etats-Unis

La Maison blanche a laissé entendre que Barack Obama pourrait envisager de ne pas participer au sommet prévu début septembre à Moscou avec son homologue russe Vladimir Poutine si la Russie ne répondait pas positivement à la demande d’extradition de Snowden inculpé pour espionnage.

Pour Moscou, ce cas est jugé trop "insignifiant" pour causer du tort aux relations américano-russes. Un haut responsable du Kremelin a estimé que Barack Obama ne devrait pas annuler sa visite prévue en septembre.

Vladimir Poutine avait fait savoir qu'Edward Snowden devait cesser les activités de nature à nuire aux Etats-Unis s'il souhaitait trouver refuge sur le sol russe.

Malgré cela, mercredi, le quotidien britannique The Guardian –disant s'appuyer sur des documents fournis par Edward Snowden, a publié de nouvelles révélations sur un programme secret de surveillance d'internet, permettant aux services de renseignement américains d'espionner "presque tout ce qu'un utilisateur moyen fait sur internet" : le programme XKeyscore.

IDE Snowden
IDE Snowden © Radio France
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.