Depuis le coup d'Etat de l'armée cet été, la répression s'intensifie contre les Frères musulmans. Lundi, la justice a interdit leurs activités.

C'est une décisions de la justice égyptienne :toutes les activités de la confrérie sont interdites, les biens sont confisqués

Selon les mots de l' arrêt rendu lundi :

La cour interdit les activités de l'organisation des Frères musulmans et de son organisation non gouvernementale et toutes les activités auxquelles elle participe et toute organisation qui en dérive.

le gouvernement égyptien aurait décidé de dissoudre les frères musulmans
le gouvernement égyptien aurait décidé de dissoudre les frères musulmans © reuters

Des dirigeants en prison, des supporters réprimés, les nouvelles autorités poursuivent leurs objectifs de dissolution de la confrérie. La décision judiciaire s'applique aux Frères musulmans dont l'entité n'a pourtant aucune existence légale.

Fin 2011, le parti de la Liberté et de la Justice, bras politique des Frères musulmans, avait remporté confortablement les législatives fin 2011. Le parti pourrait être concerné ainsi que l'Alliance contre le coup d'Etat, UNE organisation pro-Morsi qui anime la contestation contre les nouvelles autorités. La décision de lundi pourrait faire l'objet d'un appel.

Au plus fort de la répression mi-août, plus de 2 000 membres des Frères musulmans ont été arrêtés. Depuis, leurs plus hauts dirigeants sont actuellement derrière les barreaux ou en fuite et leurs avoirs ont été gelés.

Les Frères musulmans dans le monde arabe
Les Frères musulmans dans le monde arabe © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.