La décision est radicale. Elle fait suite à un attentat à la voiture piégée dans le nord du pays. Depuis mercredi soir, les autorités peuvent inculper tout membre de la confrérie pour "appartenance à une organisation terroriste".

Selon le communiqué officiel du gouvernement :

Toute l'Égypte [...] a été terrifiée par le crime odieux commis par l'organisation des Frères musulmans. Le gouvernement décide de déclarer les Frères musulmans organisation terroriste.

Un poster déchiré de Mohammed Morsi
Un poster déchiré de Mohammed Morsi © REUTERS/Amr Abdallah Dalsh / REUTERS/Amr Abdallah Dalsh

Et pourtant... Les Frères musulmans ont condamné l'attaque d'un QG de la police de Mansoura, qui a fait 16 morts. La responsabilité a par ailleurs été revendiquée par un groupe radical islamiste opérant dans le Sinaï, Ansar Bayt al Makdis (Les Partisans de Jérusalem). Le groupe Ansar Bayt al Makdis s'est lui dit à l'origine de l'attentat de Mansoura, après avoir déjà revendiqué la responsabilité de celui qui avait échoué en septembre contre le ministre de l'Intérieur.

La péninsule du Sinaï, qui jouxte la bande de Gaza et Israël, abrite des groupes radicaux qui multiplient les attaques meurtrières contre l'armée et la police depuis la destitution, le 3 juillet par les généraux, du président islamiste élu Mohamed Morsi.

"La goutte d'eau" ou "le bon prétexte". L'analyse de Luc Lemonnier du service diplomatique de France Inter

Peu après l'attentat du 24 décembre, le gouvernement a juré de combattre "le terrorisme noir" et déclaré que l'attaque ne modifierait pas le processus de transition, dont la prochaine étape est la tenue en janvier d'un référendum sur le projet de nouvelle Constitution.

Fondé en 1928, le groupe des Frères musulmans constituait la force politique la mieux structurée du pays avant la répression dont il a été victime depuis cet été. On estime à près d'un million le nombre de ses membres.

Les Frères musulmans dans le monde
Les Frères musulmans dans le monde © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.