le leader des frères musulmans mohamed badie aurait été victime d'une crise cardiaque en prison
le leader des frères musulmans mohamed badie aurait été victime d'une crise cardiaque en prison © reuters

Mohamed Badie était accusé "d'incitation à la violence", un tribunal égyptien vient de le condamner à la prison à perpétuité, tout comme 36 autres membres ou partisans des Frères musulmans. Il encourt toujours la peine de mort dans deux autres dossiers.

Les faits incriminés remontent à l'an dernier, lors des violences qui ont éclaté après la destitution par l'armée du président élu Mohamed Morsi, issu des rangs de la confrérie. Le tribunal a également confirmé les condamnations à mort prononcées à l'encontre de dix autres partisans des Frères.

Répression judiciaire

Parmi les condamnés, on trouve aussi Mohamed al-Beltagui, un autre chef des Frères, le prédicateur islamiste Safwat Hegazy, et deux anciens ministres de Mohamed Morsi.

Depuis la destitution de ce dernier il y a un an, les autorités égyptiennes, menées par le nouveau président (et maréchal) Abdel Fattah al-Sissi, multiplient les procès et les condamnations d'opposants islamistes.

L'ancien président Mohamed Morsi est lui toujours en prison, et encourt la peine de mort dans de multiples procès.

Le pouvoir égyptien s'en prend également aux journalistes, accusés de connivence avec les Frères musulmans. Le 23 juin, trois journalistes d'Al-Jazeera ont ainsi été condamnés à des peines de prison ferme, de sept à dix ans.

► ► ► ALLER PLUS LOIN | Prison ferme pour trois journalistes d'Al-Jazeera

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.