Le 25 janvier 2011, des milliers d'Egyptiens prennent exemple sur la révolte populaire tunisienne et descendent dans la rue pour exiger le départ du président Hosni Moubarak, au pouvoir depuis 30 ans. Rassemblés spontanément sur la place Tahrir du Caire, les manifestants inaugurent ainsi le printemps égyptien.

Les forces de l'ordre interviennent rapidement et brutalement pour disperser les occupants de la place Tahrir. Trois manifestants sont tués le 26 janvier, 900 périront pendant la révolution.

Hosni Moubarak tente d'abord d'apaiser la population en nommant, pour la première fois, un vice-président puis en assurant qu'il ne se représentera pas lors de l'élection présidentielle de septembre 2011. Les manifestations se poursuivent, réclamant la démission immédiate du chef de l'Etat.

L'espoir nait en Egypte, un reportage de Claude Guibal

__

Au début du mois de février, les combats deviennent violents entre les partisans du régime et les anti-Moubarak, sous les yeux d'une armée qui refuse d'intervenir pour soutenir l'un ou l'autre camp.

Le 11 février, Hosni Moubarak décide finalement de démissionner et transfère ses pouvoirs au Conseil suprême des forces armées. Les militaires annoncent immédiatement la dissolution du Parlement et la suspension de la Constitution. De son côté, Moubarak est placé en détention provisoire. Le 2 juin 2012, à l'issue d'un procès morcelé, il sera condamné à la prison à vie.

Au début de l'année 2012, les partis islamistes remportent largement les élections législatives et obtiennent 75% des sièges au Parlement. Les grands vainqueurs sont les Frères musulmans. Le Parlement sera ensuite dissout par la Cour suprême en juin. Mais les Frères musulmans gardent le pouvoir puisque c'est leur candidat, Mohamed Morsi, qui est choisi par les Egyptiens pour devenir le premier président du pays élu démocratiquement , avec 51,7% des voix, le 24 juin 2012.

A peine un an après son élection, l'Egypte de Mohamed Morsi vit une nouvelle révolution.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.