A huit jours des élections en Egypte, de violents affrontements ont opposé manifestants et police anti-émeute sur la place Tahrir. Les contestataires réclament que l'armée égyptienne transfère au plus vite le pouvoir aux civils. Sur place, Claude Guibal

Mots-clés:

Derniers articles

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.