A Nashville dans le Tennessee, les deux candidats à l'élection américaine se sont affrontés pendant 90 minutes dans un deuxième débat plus calme tout en restant ferme. Revue de détails.

Election américaine : le débat Trump/Biden a pris de la hauteur ce 22 octobre par rapport au premier le 30 septembre
Election américaine : le débat Trump/Biden a pris de la hauteur ce 22 octobre par rapport au premier le 30 septembre © AFP / JIM WATSON, BRENDAN SMIALOWSKI, MORRY GASH / POOL

Quelle a été la tonalité de ce débat par rapport au premier il y a trois semaines ? 

Ce deuxième débat a été beaucoup plus posé, plus calme que celui du 30 septembre. Afin d'éviter les dérives cacophoniques du premier, le micro de chacun des candidats a été fermé  pendant que son adversaire parlait.  Chaque candidat a montré tout de même un agacement face à son adversaire, Joe Biden dénonçant régulièrement "les mensonges" de Donald Trump, et Donald Trump  dénonçant de son coté un programme démocrate "qui tuera le pays". Les échanges ont été vifs et des accusations graves ont été portées de part et d'autre, notamment en matière de corruption.

Malgré tout, Kristen Welker, la journaliste de NBC News et modératrice de ce second débat a réussi à maitriser la bonne tenue du débat. 

De quoi les participants ont-ils parlé ?

- La gestion de l'épidémie de Covid 19

Joe Biden a attaqué sur le bilan de Trump : "220 000 Américains sont morts. Un président responsable d'autant de morts ne devrait pas rester président des Etats-Unis". Donald Trump de son coté a redit qu'un vaccin allait sortir "dans les semaines qui viennent", mettant à contribution l'armée pour le distribuer.

- La sécurité du scrutin électoral

Après avoir appris hier que l'Iran et la Russie tentaient d'influer sur le résultat du vote du 3 novembre, Joe Biden a affirmé que "ces pays paieront le prix de leurs actions car ils touchent à notre souveraineté". Il a également affirmé que le proche de Donald Trump, Rudy Giuliani était "un caniche des Russes. Je ne sais poas pourquoi il ne veut pas affronter Poutine". 

En réponse, Donald Trump a accusé Joe Biden d'avoir perçu de l'argent de la Russie en relançant les accusations envers Hunter Biden, fils de Joe Biden et a affirmé : 

Personne n'a jamais été plus dur que moi vis-à-vis de la Russie et de l'Iran.

- Les enfants migrants séparés de leurs parents et enfermés dans des camps

Joe Biden a accusé Donald Trump d'avoir mené "une politique criminelle" dans le domaine de la lutte contre l'immigration clandestine, ce à quoi Donald Trump a répondu en rappelant que les centres de rétention , les "cages", ont été créés par l'administration Obama. 

A ce jour, plus de 500 enfants migrants sont toujours sans leur famille, que les services de l'immigration disent ne pas retrouver.

- Les violences policières envers les Noirs-Américains

Interrogé sur l'ambiance dans le pays, et sur la mort de plusieurs Afro-Américains cette année, Donald Trump a affirmé :

Je suis la personne la moins raciste qui soit, la moins raciste de cette pièce. Personne n'a fait ce que j'ai fait pour la communauté afro-américaine depuis Abraham Lincoln (Ndlr : auteur de l'abolition de l'esclavage)

Bien entendu, Joe Biden a bondi à l'écoute de ces affirmations : 

Celui qui prétend être Abraham Lincoln dans cette salle est en réalité le plus raciste qui soit. Il faut voir ce qu'il fait, pas ce qu'il dit. 

- La défense de l'environnement

Donald Trump a redit ce qu'il avait déjà affirmé lors du premier débat :

J'adore l'environnement. Nous avons les meilleurs chiffres d'émissions de CO2 depuis 30 ans. Je suis sorti de l'accord de Paris car je ne veux pas sacrifier des dizaines de milliers d'emplois et d'entreprises. 

De son coté, Joe Biden s'est montré grave en la matière : 

Nous avons une responsabilité morale d'agir dans ce domaine. Quatre années supplémentaires de Trump annuleraient toutes les mesures que nous avons mises en place pour protéger l'environnement. Nous allons créer des dizaines de milliers d'emplois dans notre plan. 

Joe Biden a rappelé que Donald Trump affirme que les éoliennes tuent les oiseaux, et que le solaire n'est pas assez puissant. Donald Trump a affirmé en retour que les démocrates étaient "pour des fenêtres plus petites", provoquant un sourire de dépit chez Joe Biden.

Quel a été le moment fort du débat ?

Dès l'ouverture, Joe Biden a eu cette affirmation glaçante, s'adressant à Donald Trump : 

16 000 Américains sont morts de la Covid depuis votre dernier débat.      
Que comptez-vous faire ?

Sur d'autres dossiers, Donald Trump a reproché à Joe Biden à plusieurs reprises de ne rien avoir fait lorsqu'il était vice-président pendant les huit années d'administration Obama.

Vous parlez de tout ce que vous allez faire si vous êtes élu. Pourquoi n'avez-vous pas fait tout ceci il y a quatre ans ? Je me suis justement présenté à cause de vous !

Qui a gagné le débat ?

Au regard du contexte actuel (gestion catastrophique de la Covid19 et sondages donnant Donald Trump perdant lors du scrutin), Donald Trump était dans la position de celui qui attaque le programme de l'adversaire, en prononçant des affirmations débutant souvent par "ce qu'il veut faire c'est ...". Mais il a dû aussi défendre son bilan. D'ailleurs il a demandé aux électeurs de le "juger sur [son] bilan d'avant Covid 19". Ses accusations de corruption envers Joe Biden (son fils Hunter aurait bénéficié de l'aide de son père pour mener des affaires avec la Russie et percevoir de fortes sommes d'argent) n'ont pas pris, Joe Biden rappelant qu'il n'a jamais été impliqué dans ce dossier.

Joe Biden, a dû également démentir en quasi permanence les propos de Donald Trump concernant le programme démocrate. Mais il n'est pas resté sur la défensive et s'est montré très offensif également, ton incisif et gestes corporels à la clé.

Ce débat peut-il avoir une incidence sur l'élection ?

40 millions d'Américains ont déjà voté (sur 153 millions d'électeurs). Et une grande majorité d'électeurs sur les 113 millions restants savent déjà pour qui ils vont voter. Les indécis cette année ne sont qu'une faible minorité. Lors du débat, les deux camps se sont en réalité plutôt adressés à leur base afin qu'elle se mobilise le plus tôt possible en allant voter. Le débat ne devrait donc pas vraiment avoir une incidence sur le résultat du vote en lui-même.

Les images du débat

Les candidats Donald Trump et Joe Biden se sont affrontés le 22 octobre dans un deuxième débat pour l'élection américaine
Les candidats Donald Trump et Joe Biden se sont affrontés le 22 octobre dans un deuxième débat pour l'élection américaine © AFP / JIM WATSON, Brendan Smialowski
Les couples Trump (g) et Biden (d) après le deuxième débat de l'élection présidentielle américaine le 22 octobre
Les couples Trump (g) et Biden (d) après le deuxième débat de l'élection présidentielle américaine le 22 octobre © AFP / CHIP SOMODEVILLA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES

► REVOIR LE DÉBAT DANS SON INTÉGRALITÉ : 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.