Le PDG de la société de voitures électriques haut de gamme Tesla, a annoncé mardi 7 août, qu'il envisageait de retirer Tesla de la Bourse pour la rendre moins dépendante des investisseurs. Mais cette entreprise automobile n'est pas la seule activité du milliardaire. Elon Musk ne jure que par l'innovation.

Elon Musk lors d'une conférence à Chicago, en juin 2018.
Elon Musk lors d'une conférence à Chicago, en juin 2018. © AFP / JOSHUA LOTT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA

Il a semé le trouble à la Bourse de Wall Street. Elon Musk, le PDG de Tesla, une entreprise automobile spécialisée dans les voitures électriques, a annoncé, mardi 7 août, qu'il souhaitait retirer la société de la Bourse.

"Elon Musk veut rendre l'entreprise Tesla privée. Elle est actuellement publique. Il y a eu une introduction en bourse il y a huit ans, explique Tom Krischer, journaliste automobile dans une interview accordée au Figaro. Et de poursuivre : "Il [Elon Musk] a dit qu'il vendrait chaque action 420 dollars. Ce qui ferait environ 75 milliards de dollars pour l'entreprise entière. Et il a dit qu'il avait un financement pour ça donc il a envoyé cette onde de choc sur le marché. Il a aussi expliqué que cela serait plus simple pour l'entreprise de changer le monde et convertir les gens aux voitures électriques s'il n'avait pas la pression régulière des investisseurs."

Elon Musk a même adressé un message à ses salariés, publié sur le blog du groupe : "En tant que société cotée, nous sommes soumis à d'importantes fluctuations de notre cours de Bourse qui peuvent être une source de distraction majeure pour tous ceux qui travaillent chez Tesla, et qui sont tous actionnaires de la société." La décision finale de retirer Tesla, ou non, de la Bourse reviendra en définitif aux actionnaires lors d'un vote.

Elon Musk et ses projets démesurés

Souvenez-vous, dans les années 1970, lorsque Star Trek prévoyait le téléphone portable ou encore la tablette, vous étiez loin d'imaginer que quelques décennies plus tard cela deviendrait réalité. Et bien Elon Musk c'est un peu la même chose. Il ne jure que par l'innovation et les nouvelles technologies. Et ses projets sont tous aussi fous les uns que les autres. 

Fous oui, mais pas irréalisables comme le prouve Tesla. Il y a quelques années, les voitures électriques semblaient appartenir au domaine de la fiction, aujourd'hui elles sont belles et bien réelles et semblent s'installer durablement. À l'horizon 2028, Elon Musk veut d'ailleurs transformer Tesla en géant de l'automobile avec 175 milliards de dollars de chiffre d'affaire là où elle en compte 7 milliards aujourd'hui.

Des fusées à la place des avions

À 47 ans, Elon Musk a été désigné comme la 25e personnalité la plus influente au monde selon le dernier classement de Forbes, en mai 2018. Le magazine économique évalue sa fortune à plus de vingt milliards de dollars. Sur le papier la vision du monde d'Elon Musk peut se résumer ainsi : changer le monde et l'humanité, réduire le réchauffement climatique par la production et la consommation d'énergie durable et réduire le "risque de l'extinction de l'Homme". Le quadragénaire voit ainsi beaucoup, beaucoup plus loin que la simple voiture électrique. Ses ambitions sont stratosphériques. Il se lance même à la conquête de l'univers.

Dans six ans, il envisage d'envoyer quatre fusées géantes BFR ("Big Fucking Rocket") sur Mars. À bord de l'une d'elles, il prévoit de mettre 200 astronautes. Autre projet tout aussi fou : remplacer les avions par des fusées. Elon Musk souhaite utiliser les mêmes lanceurs que ces fusées BFR pour des vols de passagers entre les grandes villes du monde. Vitesse estimée de ces lanceurs : 27 000 km/h. Finit les aéroports, place à des réseaux de tirs situés au large des mégalopoles. "Incroyable" vous direz-vous. Pas tant que ça,puisqu'une vidéo conceptualise déjà le projet.  

Elon Musk ne s'arrête pas là. Sur Terre, ou plutôt sous Terre, il veut creuser des tunnels mesurant des milliers de kilomètres pour y faire passer son système de train à très haute vitesse : Hyperloop. 

Plus concret, son projet nommé "The Boring Company", a déjà été lancé à Los Angeles. En décembre 2016, Elon Musk imagine un système pour supprimer les bouchons dans les grandes villes par l'installation d'un réseau de voies souterraines. Des ascenseurs positionnés sur la chaussée permettraient de descendre les véhicules dans le réseau souterrain et de les mener à leur destination à une vitesse avoisinant les 200 km/h. Les travaux ont débuté dans la ville californienne.

C’est un type doté d’une vision folle, mais aussi un entrepreneur capable de bétonner un business plan

assure Matt Desch, patron de la constellation Iridium, un réseau de téléphonie satellite à trois milliards de dollars, dans le magazine Challenges.

Comment Elon Musk en est-il arrivé là ? 

Elon Musk est né en 1971 à Pretoria, en Afrique du Sud. Lorsqu'il est petit garçon, son père le décrit comme un "penseur introverti". 

Alors que beaucoup de personnes allaient à des supers fêtes et passaient du bon temps à boire et à parler de toutes sortes de chose comme le rugby ou le sport, Elon allait à la bibliothèque et feuilletait ses livres.

Homme d'affaire dès son plus jeune âge Elon Musk vend, alors qu'il n'a que 12 ans, son premier jeu vidéo qu'il nomme "Blastar", pour la somme de 500 dollars. 

Elon Musk : une sorte de génie 

En 1992, il étudie la physique à la Wharton School de l'université de Pennsylvannie, aux États-Unis. Il poursuit son doctorat en physique énergétique à l'université de Stanford, à la Silicon Valley. 

Dans le courant des années 1990, il abandonne ses études et se lance dans l'aventure d'Internet. Avec son frère, il fonde la société Zip 2 qui édite des logiciels pour les entreprises. Il la revend et touche plusieurs millions de dollars qu'il décide d'investir dans un système de paiement en ligne : Paypal. Le succès de sa société lui permet de faire fortune. En 2002 il la revend pour plus d'un milliard de dollars.

Avant 2001, la société Paypal s'appelait X.com. Et c'est en 1999 qu'Elon Musk fondait X.com.
Avant 2001, la société Paypal s'appelait X.com. Et c'est en 1999 qu'Elon Musk fondait X.com. © AFP / AYTAC UNAL / ANADOLU AGENCY

Toujours à la découverte de nouvelles technologies, de nouveaux projets, Elon Musk crée en 2002, SpaceX (Space Exploration Technologies Corporation), une société spécialisée dans le domaine de l'astronomique et du vol spatial. En 2008 il signe même un contrat avec la Nasa pour produire des lanceurs spatiaux afin de ravitailler la station spatiale internationale. 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.