Angela Merkel, Horst Seehofer, Sigmar Gabriel
Angela Merkel, Horst Seehofer, Sigmar Gabriel © REUTERS/Thomas Peter / REUTERS/Thomas Peter

Les socialistes du SPD ont finalement validé l'accord avec les conservateurs de la CDU-CSU d'Anglea Merkel, ouvrant la voie à une "Grosse Koalition" de gouvernement. Les trois formations désigneront les 15 membres de leur exécutif demain.

La chancelière sortante Angela Merkel peut se réjouir. Ses opposants sont en passe de devenir les alliés de son mouvement, en vue de former une "grande coalition" en Allemagne. Le futur gouvernement pourrait prendre ses fonctions dès mardi.

76% des membres de base du SPD, qui ont participé à la consultation par voie postale, ont dit "oui" au projet d'accord de gouvernement avec la droite. Un accord quasi indispensable pour un bon fonctionnement du pays, puisque la CDU-CSU a remporté les élections législatives du 22 septembre... sans obtenir la précieuse majorité absolue nécessaire pour gouverner.

Explications de notre correspondante à Berlin, Nathalie Versieux

Plusieurs noms déjà connus

"Cela fait longtemps que je n'ai pas été aussi fier d'être social-démocrate", a déclaré le président du SPD, Sigmar Gabriel, à l'issue du vote. Un vote qui met fin à des semaines de négociations âpres entre les trois mouvements.

On connaitra dimanche la liste des 15 membres du futur exécutif droite-gauche, même si beaucoup ont déjà fuité dans la presse. On parle ainsi de Wolfgang Schäuble, un proche d'Angela Merkel, au ministère des Finances. Côté SPD, Frank-Walter Steinmeier pourrait revenir aux Affaires étrangères, un poste qu'il a déjà occupé de 2005 à 2009.

L'accord de coalition sera signé le lendemain et les membres de la nouvelle équipe Merkel pourraient prêter serment mardi.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.