Cuba se retire du programme "Plus de médecins" au Brésil après des déclarations du président d'extrême-droite brésilien Jair Bolsonaro jugées diffamantes par Cuba.Bolsonaro a qualifié d'"esclavage" la situation de ces médecins.

Les médecins cubains arrivent à l'aéroport de Brasilia pour repartir à Cuba
Les médecins cubains arrivent à l'aéroport de Brasilia pour repartir à Cuba © AFP / EVARISTO SA

Le programme "Plus de médecins" avait été créé en 2013 par l’ancienne présidente Dilma Rousseff pour améliorer la présence médicale dans les zones reculées du Brésil. Avec le départ annoncé de 8 300 médecins d'ici le 12 décembre, l’association des maires du Brésil estime que 28 millions de personnes n’auront plus d’attention médicale

Les médecins cubains, installés depuis cinq ans au Brésil, ont commencé à quitter le pays ce week-end. Pour les maires des localités où ils servaient, leur départ est une catastrophe sanitaire. Selon le ministère cubain de la Santé, près de 20 000 médecins cubains ont soigné plus de 113 millions de patients au Brésil depuis août 2013.

Cuba rappelle ses médecins après que le président brésilien Jair Bolsonaro ait annoncé vouloir conditionner la présence de ces médecins  à une revalidation de leurs compétences lors d'examens et au paiement intégral  de leurs salaires. Cuba paye ses médecins en mission seulement 30% de ce que le Brésil débourse pour leur travail. Bolsonaro a comparé ces conditions à un "esclavage", et dit refuser de financer "la dictature cubaine". 

Reçus à la Havane avec les honneurs

Les 200 médecins cubains ont été accueillis avec les honneurs vendredi à La Havane. Ils ont été accueillis à leur descente d'avion par le président Miguel Diaz-Canel et d'autres dirigeants du pays. 

Ils sont plus que des médecins. Vous êtes rentrés chez vous avec une expérience révolutionnaire et humaine qui vous a grandis, a déclaré le chef de l'Etat cubain. 

"Ils sont arrivés avec désintéressement, altruisme et dévouement dans des endroits  du Brésil où il n'y avait pas d'assistance médicale", a-t-il ajouté".  

Nous ne permettrons jamais les menaces, ni la mise en cause de l'humanisme et du professionnalisme dont nous avons fait preuve envers nos patients brésiliens a déclaré à son arrivée l'un des docteurs.

Manque de médecins brésiliens

Pedro Tourinho est médecin et auteur d’une étude sur le travail des médecins cubains au Brésil :

Le programme "Plus de médecins" fonctionnait très bien, pour la première fois beaucoup de gens ont eu accès à des médecins. C'était une très grande réussite. Environ quatre mille municipalités ont reçu des médecins grâce à ce programme. Ils prenaient en charge environ 25 à 30 millions de personnes. A partir du moment où ces médecins partent, toutes ces personnes n’auront plus de médecin à consulter. C’est très grave car cela signifie que les traitements médicaux vont être interrompus.  

Le nouveau président brésilien assure que ces médecins cubains seront vite remplacés par des praticiens brésiliens ou d’autres nationalités. Mais cette promesse semble difficile à tenir. 

En effet, les médecins brésiliens ne veulent pas travailler dans des zones reculées et les Cubains avaient été appelés en renfort après que les autorités brésiliennes aient tenté pendant des années d’attirer des médecins brésiliens dans les déserts médicaux. Une situation que ne pouvait ignorer Jair Bolsonaro au moment de décider de renvoyer les médecins cubains 

► ECOUTER |  Le reportage d'Anne Vigna, correspondante de Radio France au Brésil

1 min

Les médecins cubains quittent le Brésil

Par Anne Vigna
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.