De Londres à Jérusalem, en passant par Barcelone et Calcutta : le confinement donne à voir des villes aux rues désertes, parfois dans une ambiance de fin du monde.

Près du Vatican, à Rome
Près du Vatican, à Rome © AFP / FILIPPO MONTEFORTE

Plus de 1, 7 milliard de personnes (soit près d'un habitant de la planète sur quatre) sont désormais appelées à rester chez elles pour lutter contre la propagation du coronavirus, d'après les calculs de l'AFP. Au moins 34 pays ou territoires ont mis en place un confinement obligatoire (France, Italie, Grèce, Autriche, Bolivie, Argentine...). Au moins quatre autres, parmi lesquels l'Allemagne ou encore le Royaume-Uni, appellent leurs ressortissants à limiter au maximum les déplacements. 

Résultats : des métropoles bouillonnantes se sont, en quelques jours ou quelques heures parfois, vidées de leur animation, offrant au regard des visions fantomatiques. Tour d'horizon

En Europe...

La place du Trocadero, à Paris
La place du Trocadero, à Paris © AFP / Lionel Bonaventure

À Paris, étrange vision que celle de la place du Trocadéro désertée des touristes et des passants, si prompts d'habitude à venir photographier la Dame de fer. Sur les quais de Seine, quelques rares joggeurs, tout comme à Lyon au bord du Rhône.

Le long du Rhône, à Lyon
Le long du Rhône, à Lyon © AFP / Jeff Pachoud

De l'autre côté de la Manche, le Royaume-Uni n'avait, jusqu'à ce lundi 23 mars, imposé aucune mesure de confinement obligatoire. Mais pour éviter "un scénario à l'italienne" et préserver le système de santé britannique, le Premier ministre Boris Johnson a revu sa position. Pour les trois prochaines semaines, les rassemblements de plus de deux personnes sont désormais interdits. Les pubs, restaurants, théâtres et écoles étaient déjà fermés, mais à compter de ce mardi, les magasins non essentiels baisseront le rideau.

Covent Garden, principal quartier des théâtres et des loisirs à Londres
Covent Garden, principal quartier des théâtres et des loisirs à Londres © AFP / Ilyas Tayfun Salci / Anadolu Agency

La Belgique a quant à elle décrété le confinement le 18 mars. Les déplacements sont limités aux supermarchés, pharmacies, banques ou pour des cas d’urgence. 

La grand-place de Bruxelles
La grand-place de Bruxelles © AFP / Dursun Aydemir

Ce lundi, comme plusieurs de ses voisins, la Grèce s'est à son tour réveillée sous confinement général. Sur les places délaissées d'Athènes, les oiseaux ont repris leurs droits.

Athènes, le 22 mars
Athènes, le 22 mars © AFP / Ayhan Mehmet / ANADOLU AGENCY

Le calme a également envahi Barcelone et ses ramblas d'habitude si trépidantes. 

Les ramblas de Barcelone
Les ramblas de Barcelone © AFP / Pau Venteo / NurPhoto

Afin de tenter de freiner la propagation de la pandémie, le gouvernement espagnol a proclamé le 14 mars l'état d'alerte, ce qui lui a permis de décréter le confinement quasi total de la population qu'il veut prolonger jusqu'au 11 avril.

La Place des Toros de Las Ventas, à Madrid
La Place des Toros de Las Ventas, à Madrid © AFP / Burak Akbulut

En Allemagne, les rassemblements sur la voie publique de plus de deux personnes ne vivant pas sous le même toit sont interdit. Autrement dit, les sorties restent autorisées pour aller faire des courses, travailler, se rendre chez le médecin, à condition de conserver une distance d'au moins 1,5 mètres entre deux individus. Seules la Bavière et la Sarre ont décrété le confinement de leur population.

Munich (Bavière), le 22 mars
Munich (Bavière), le 22 mars © AFP / TOBIAS HASE / DPA

En Autriche, les mesures de confinement prises le 20 mars sont prolongées jusqu'au 13 avril, avant une "levée progressive" des restrictions. 

À Vienne, des transports en commun déserts
À Vienne, des transports en commun déserts © AFP / MARTIN JUEN / APA-PICTUREDESK

... Et sur les autres continents

En état de confinement général, Israël a fermé ses frontières à tous les étrangers. Des campagnes massives de dépistage sont également menées.

Le Mont du Temple (pour les juifs), esplanade des Mosquées (pour les musulmans), à Jérusalem
Le Mont du Temple (pour les juifs), esplanade des Mosquées (pour les musulmans), à Jérusalem © AFP / AHMAD GHARABLI

Après un couvre-feu national dimanche 22 mars, la plupart des États indiens ont décidé d'imposer des mesures de confinement, partiel pour certains, total pour les autres. Les trains sont à l'arrêt dans tout le pays. 

Calcutta, le 22 mars lors du couvre-feu national
Calcutta, le 22 mars lors du couvre-feu national © AFP / SONALI PAL CHAUDHURY

"Restez chez vous" : le mot d'ordre est le même en Bolivie. Seule une personne par famille est autorisée à aller faire des courses dans des magasins baissant le rideau à midi. 

Une station du téléphérique fermée, à la Paz, en Bolivie
Une station du téléphérique fermée, à la Paz, en Bolivie © AFP / Alzar Raldes

L'Argentine a elle aussi décrété le 19 mars le confinement "préventif et obligatoire" de la population, jusqu'au 31 mars.

La Panaméricaine, à Buenos Aires
La Panaméricaine, à Buenos Aires © AFP / RALF HIRSCHBERGER

Aux États-Unis, plusieurs États dont celui de New York et la Californie ont pris des mesures de confinement. 

San Francisco, le 18 mars
San Francisco, le 18 mars © AFP / Josh Edelson

Donald Trump a exprimé lundi des doutes sur les restrictions mises en place face au coronavirus, déplorant leur impact sur l'économie et laissant entendre qu'il pourrait aller vers un assouplissement. 

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.