Un petit détour par l’Inde avec une histoire rocambolesque.

Soldat indien à la frontière déserte
Soldat indien à la frontière déserte © Reuters / Danish Ismaël

Dans la nuit de jeudi à vendredi dernier, dans le sud du pays, les policiers indiens en faction n’en ont pas cru leurs yeux.

La scène se déroule le long de la frontière du Karnakata et du Tamil Nadu. Une séparation fermée à tous les véhicules pour cause d’émeutes autour de la distribution d’eau. Même les ambulances sont interdites à la circulation.

Or un homme de 55 ans a réussi à franchir la frontière, à parcourir ce tronçon vide d’autoroute d’un peu plus d’un kilomètre… En fauteuil roulant poussé par ses médecins ! Diabétique en attente d’une greffe de foie depuis deux ans, il avait été prévenu quelques heures plus tôt qu’un organe était enfin disponible. Mais pas chez lui., en face. Branle-bas de combat avec appel des médecins aux autorités des deux États. Mais refus catégorique : pas d’ambulance, pas de taxi, pas de voiture, pas de moto, pas de vélo : rien de passera. Un brancard ? D'accord, mais ça risque de prendre trop de temps, les minutes sont comptées. Il ne restait donc que le fauteuil.

Il faut imaginer la tête des policiers qui ont vu émerger le convoi en pleine nuit sur cette autoroute déserte. Mais ça a marché. L’opération a réussi et aux dernières nouvelles, la greffe a pris !

Écouter Mickaël Thébault :

►►► Ecouter la face B de l'actu internationale

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.