Un Boeing de Malaysia Airlines porté disparu avec 239 occupants
Un Boeing de Malaysia Airlines porté disparu avec 239 occupants © REUTERS/Kim Kyung-Hoon / REUTERS/Kim Kyung-Hoon

Le Boeing 777 a disparu des écrans radars vendredi soir, entre la Malaisie et le Vietnam. Depuis, aucune trace de l'appareil et des 239 personnes à bord. Ni débris, ni canot de sauvetage, ni traînées de carburant. L'enquête, elle, n'exclut aucune piste.

Il devait relier Kuala Lumpur à Pékin, mais une heure après son décollage, le Boeing 777 de Malaysia Airlines a tout simplement disparu, entre la Malaisie et le Vietnam. Avec 239 personnes à bord. En majorité, il s'agit de Chinois, mais quatre Français étaient également dans l'appareil, trois adolescents et une mère de famille, tous résidants en Chine.

Depuis trois jours, les familles attendent des nouvelles. Les autorités malaisiennes ont exploré plusieurs pistes mais toutes se sont révélées infructueuses : d'abord des traces de pétrole et de la fumée en mer de Chine, des débris aperçus par des pêcheurs mais introuvables, et puis un canot de sauvetage qui finalement n'en était pas un.

En attendant, une enquête pour terrorisme a été lancée. Au moins deux passagers voyageaient avec des passeports européens volés, et cinq autres ont enregistré leurs bagages sans se présenter à l'embarquement. Mais leurs valises ont été isolées avant le décollage.

La Chine veut des explications

Les Etats-Unis ont envoyé sur place des agents du FBI et de l'agence américaine de la sécurité des les transports. La Chine doit également envoyer une équipe d'enquêteurs et apporter son soutien aux membres des familles chinoises en Malaisie. Au total, une quarantaine de navires et 34 appareils de divers pays (notamment Chine, Etats-Unis, Vietnam, Malaisie, Philippines, Singapour) participent toujours aux opérations de recherche. Mais devant le manque d'avancées, la Chine commence à hausser le ton.

Les détails à Pékin, avec Philippe Reltien

Parmi les passagers, il y avait quatre Français, dont trois élèves du lycée français de Pékin. L'établissement organise une cérémonie demain.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.