Ces bikers pro-Poutine qui fêteront bientôt leurs 30 ans d'existence, organisent chaque année des raids à moto dans toute la Russie et jusqu'à Berlin, pour célébrer la victoire de l'Armée rouge sur les nazis le 9 mai 1945.

 Au siège des Loups de la Nuit à l’ouest de Moscou
Au siège des Loups de la Nuit à l’ouest de Moscou © Radio France / Claude Bruillot

À Moscou, la victoire sur l’Allemagne nazie se fête ce jeudi 9 mai, en raison du décalage horaire au moment de la signature de l’armistice en 1945. La "grande guerre patriotique", comme on nomme en Russie, a fait près de 30 millions de morts militaires et civiles. 

Les "Loups de la Nuit", l'organisation des motards russes, très proche de Vladimir Poutine est impliquée dans les commémorations. Chaque année à cette période, des centaines d’entre eux s’en vont fleurir – dans tout le pays et même au-delà – les tombes des soldats soviétiques morts durant la deuxième guerre mondiale. Créé en 1989, peu avant l'éclatement de l'Union soviétique, le club des "Loups de la nuit" revendique 5 000 membres sur l'ensemble du territoire de l'ex-URSS.

La tanière des "Loups de la Nuit", au nord-ouest de Moscou, c’est une atmosphère à mi-chemin entre un concert rock et une exposition permanente et gratuite, où des véhicules géants en fer forgé, à deux ou quatre roues, semblent tout droit sortis de la trilogie des Mad Max. 

Le siège des Loups de la Nuit rassemble à une exposition des véhicules géants en fer forgé, à deux ou quatre roues,
Le siège des Loups de la Nuit rassemble à une exposition des véhicules géants en fer forgé, à deux ou quatre roues, © Radio France / Claude Bruilloy

Des membres des "Loups de la nuit" auraient combattu dans l'est de l'Ukraine

Pourtant, bien loin des clichés de ces bikers en cuir et barbe noire, Ivan, tee-shirt et jean assortis, accueille les visiteurs en insistant simplement sur l’importance pour les motards russes, de fêter, avec ferveur, la victoire de 1945 sur le nazisme : 

C’est notre devoir de nous souvenir de ce que nos ancêtres ont fait, eux qui ont lutté pour la Russie et perdu leurs vies. 

Mais au-delà de cette ode à la liberté, les bikers russes, officiellement très proches de Vladimir Poutine et défenseurs des traditions, sont soupçonnés d’avoir combattus dans le Donbass en Ukraine, aux côtés des séparatistes. Sur cette question, la réponse d’Ivan fuse : "Vous essayez de me faire parler de politique, mais moi je ne parle pas de ça !".  

On n’en saura pas davantage en l’absence de "chirurgien", le surnom d’Alex Zaldostanov, le très médiatique chef de ces bikers russes, "Loups de la Nuit", qui fêteront bientôt leurs 30 ans, en refusant toujours que les femmes, seulement invitées potentielles, puissent un jour devenir membre de leur organisation.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.