Des policiers bloquent l'accès à l'hôtel de ville de Kiev
Des policiers bloquent l'accès à l'hôtel de ville de Kiev © Radio France / Nicolas Mathias

Les forces de l'ordre ont démantelé des barricades et repoussé les opposants qui bloquaient le siège du gouvernement à Kiev. Ces derniers évoquent une autre action, plus violente, de la police au siège du parti de l'opposante Ioulia Timochenko.

Selon une porte-parole de son parti, des hommes armés et masqués ont dérobé un serveur informatique sur place, lors d'une action coup de point. Elle assure qu'il s'agissait de policiers, tout comme le journal en ligne Ukrainska Pravdan qui évoque les forces spéciales ukrainiennes.

La capitale a de nouveau été le théâtre de tensions aujourd'hui, entre les opposants toujours mobilisés pour un rapprochement avec l'Europe, et le gouvernement qui cherche le soutien de Moscou.

"Pour l'instant, ça ne nous a pas aidés d'être pacifiques" : le reportage de Yann Gallic

La place de l'Indépendance toujours occupée

Les manifestants repoussés par la police à Kiev
Les manifestants repoussés par la police à Kiev © Radio France / Nicolas Mathias

Le président Viktor Ianoukovitch a beau se dire favorable à l'ouverture d'un dialogue national dans le pays, les opposants redoutent de plus en plus une réaction violente de la part de la police. Ils réclament toujours la démission du gouvernement et des élections anticipées.

Les forces de l'ordre ont retiré des barricades dans un quartier du sud de la capitale, avant de dégager l'avenue conduisant au siège du gouvernement. Tout en évitant d'intervenir sur la place de l'Indépendance, point de ralliement des manifestants.

L'Ukraine vit actuellement le plus grand mouvement de protestation depuis la révolution orange de 2004.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.