Les deux puissances rivales sont en crise ouverte depuis l'exécution d'un dignitaire chiite dans le royaume saoudien samedi.
Les deux puissances rivales sont en crise ouverte depuis l'exécution d'un dignitaire chiite dans le royaume saoudien samedi. © MaxPPP

Les tensions entre les deux pays ne sont pas neuves, et elles ont été exacerbées ces dernières semaines après une série d'exécutions côté saoudien. Les deux pays se battent sur le plan idéologique, diplomatique mais aussi (et surtout) économique.

En Syrie, en Irak, au Yémen ou au Liban, il y a les guerres par procuration que se livrent l'Arabie Saoudite et l'Iran , les tentatives de déstabilisation ou les attentats commandités qu'ils pratiquent l'un et l'autre au Moyen-Orient pour y assurer une domination idéologique et stratégique. Et puis il y a la guerre qu'ils se livrent autour du pétrole.

Avec son déficit public abyssal le royaume saoudien vit désormais très au-dessus de ses moyens . Il lui faut enrayer la chute, puisque ses reserves financières, bien que colossales, seront épuisées dans 5 ans. Après ses concessions historiques sur le nucléaire, l'Iran espère de son côté sortir enfin du marasme économique , et ambitionne de rattraper le temps perdu : pas question de rater le train de la levée des sanctions occidentales et de la réintégration.

Le pétrole, nerf des guerres

Pour les deux capitales, la solution passe par le pétrole. Ryad, premier exportateur, a décidé de laisser filer la production en pariant sur l'asphyxie des concurrents trop chers (le schiste américain en tête) et en espérant qu'assez vite, les volumes compenseront les prix bas.

Pour l'Iran, c'est aussi une course contre la montre. Après des années de contraintes, il va s'agir d'augmenter massivement la production et de rafler des marchés. Il est évidemment exclu que l'Arabie réduise sa voilure pour lui faire un peu de place, et les deux ennemis musulmans du Moyen-Orient sont ici dans une concurrence féroce qui s'ajoute a la guerre qu'ils se mènent ailleurs.

Derniers articles


Info

Y aura-t-il du foie gras à Noël ?

7 décembre 2016
Politique

Place Beauvau, les chantiers en cours

7 décembre 2016
Livres

Gaston Lagaffe en toutes lettres

6 décembre 2016
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.