Des espions dans World of Warcraft
Des espions dans World of Warcraft © YouTube

On n'est plus tranquille nulle part, même dans les mondes virtuels. Prenez World of Warcraft, le jeu de rôle en ligne le plus joué au monde : on y croise des elfes, des orcs, des magiciens... et de vrais espions américains et britanniques infiltrés.

C'est à Edward Snowden que l'on doit cette nouvelle révélation. Selon des documents envoyés par l'ancien consultant de la NSA (réfugié à Moscou, monde réel) au New York Times, les Etats-Unis et la Grande Bretagne espionnent le monde d'Azeroth (monde virtuel) où se déroule le jeu World of Warcraft. Mais aussi Second Life, un autre jeu en ligne.

"Des agents ont pris position dans ces mondes"

Selon le (très sérieux, on le rappelle) journal, "des agents du renseignement, craignant que des réseaux terroristes ou criminels n'utilisent ces jeux pour communiquer secrètement, transférer de l'argent ou planifier des attentats, ont pris position dans ces mondes peuplés d'avatars numériques ". Autrement dit, que le panda ou l'orc avec lequel vous explorez les donjons de World of Warcraft est peut-être un espion.

Plus sérieusement, ils utiliseraient en fait les fonctions de communication offertes par les jeux (messagerie instantanée et un relatif anonymat) pour s'échanger des informations.

►►► POUR ALLER PLUS LOIN | L'article complet sur le site du New York Times

Des révélations qui sont tombées le même jour qu'une opération de huit géants d'Internet (dont Facebook, Google ou Microsoft) pour demander à Barack Obama d'encadrer les pratiques de surveillance des Etats-Unis sur le web. L'histoire ne dit pas s'ils ont adressé la même requête au Roi Liche.

image lien émission netplusultra
image lien émission netplusultra © Radio France
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.