Mercredi, le président américain présentera son plan d'action contre l'État islamique. Il insistera sur la nécessité de bâtir une large coalition internationale impliquant le plus de pays possible. Les pays du Golfe ont donné leur accord.

C'est une mobilisation générale dont la dernière illustration revient au cheikh Ahmed Mohamed el-Tayeb, le très emblématique guide spirituel de la mosquée d'Al-Azha en Égypte :

Des criminels qui souillent l'image de l'islam.

Quelle coalition contre l'État islamique ?
Quelle coalition contre l'État islamique ? © MITCHELL PROTHERO/LANDOV/MAXPPP / MITCHELL PROTHERO/LANDOV/MAXPPP

Voilà ce qu'a déclaré le patron de cette prestigieuse institution de l'Islam sunnite à propos des djihadistes de l'État islamique et de leur leader Abou Bakr al-Baghdadi.

► ► ► LIRE | L'État islamique, c'est quoi?

La ligue arabe se disait, elle, déterminée ce week-end à prendre des mesures sécuritaires pour affronter les terroristes et c'est aujourd'hui au tour des pétromonarchies du golfe de sonner le rassemblement comme s'il était urgent de faire oublier les soutiens passés qu'ont pu apporter aux islamistes sunnites d'Irak et de Syrie, l'Arabie saoudite, le Qatar ou le Koweit pas mécontents d'assister à la chute de la Syrie de Bachar el-Assad soutenue par l'ennemi chiite iranien.

Agir concrètement contre le califat qui menace les frontières et les grands équilibres, voilà la nouvelle consigne du Conseil de coopération du Golfe et de l'Organisation de la conférence islamique, les deux instances transnationales des pays de la région. Agir aux cotés des occidentaux contre ce nouvel ennemi, en coalition internationale et pourquoi pas avec le soutien de Téhéran, ce qui serait pour le coup une véritable révolution dans un monde musulman ou les deux branches de l'islam s'opposent depuis 1500 ans .

Quelle coalition pour l'État islamique
Quelle coalition pour l'État islamique © Radio France
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.