Aux Etats-Unis, les événements médiatiques ont toujours servi de tribune politique. Mais depuis l'élection de Donald Trump, Hollywood n'est plus seule à s'exprimer..

Les Emmy Awards se déroulent à Hollywood dans la nuit de dimanche à lundi
Les Emmy Awards se déroulent à Hollywood dans la nuit de dimanche à lundi © AFP / Frazer Harrison / Getty Images North America

Il y a bien sûr les éminentes tribunes comme le festival du film indépendant de Sundance où cette année, Donald Trump a été au coeur de toutes les interviews des acteurs, actrices, réalisateurs et réalisatrices qui se sont exprimés à l'unanimité contre son programme : Charlize Teron a appelé à manifester avec les femmes contre Trump, et a également dénoncé son rejet du changement climatique. Kevin Bacon et Salma Hayek ont dénoncé de leur coté son programme en matière d'immigration et son projet de construire un mur entre le Mexique et les Etats-Unis.

Une manifestation a d'ailleurs eu lieu cette année dans les rues de Park City, le village qui accueille le festival.

On se souvient déjà qu'en 2003, alors que Georges W.Bush s'apprêtait à envoyer des troupes en Irak, la communauté du cinéma indépendant de Sundance avait vivement réagi, notamment lors de la remise des prix.

Les Oscars, les Golden Globes bien sûr...

Les évènements plus "populaires", attirant des millions de téléspectateurs, sont traditionnellement une formidable tribune pour exprimer ses opinions. Cette année, l'actrice Meryl Streep est devenue l'égérie des anti-Trump de Hollywood, depuis son speech aux Golden Globes en janvier :

Dès le lendemain, Donald Trump l'attaquait sur Twitter :

Meryl Streep, l'une des actrices les plus surestimées à Hollywood, ne me connait pas mais m'a attaqué hier soir aux Golden Globes.

... les MTV Awards aussi

Aux MTV Video Music Awards début septembre, Pink n'a rien dit sur Donald Trump. mais elle portait une tenue de chantier blanche avec de chaque coté le long du corps, des bandes de tissu rouge : sur la première on pouvait lire "Wake the fuck up !" Réveillez-vous merde !" et sur l'autre : une anagramme de Fuck Trump ("Va te faire foutre Trump")

La chanteuse Pink porte des messages anti-Trump sur ses vêtements
La chanteuse Pink porte des messages anti-Trump sur ses vêtements © AFP / Jean-Baptiste LACROIX

Mais le Super Bowl s'y met

Mais avec trump, d'autres évènements d'habitude plus modérés voire silencieux et loin de l'actualité politique, s'y sont mis. Le Super Bowl par exemple, évènement qui n'a pas pour habitude de bousculer les codes. L'édition 2017 du grand show du football américain qui dure plus de quatre heures s'en est donné à coeur joie. Il a eu lieu en plein débat sur ledécretanti-immigration signé par Donald Trump. Lors de l'une des pauses publicitaires, où la minute est la plus chère de tous les espaces pubs à la télé, la marque de bière Budweiser a raconté l'histoire de l'un de ses fondateurs, un allemand, qui immigre aux Etats-Unis et qui réussit malgré les obstacles.

Airbnb s'est également offert un écran de publicité lors du Super Bowl pour dénoncer la politique anti-immigration de Trump. En utilisant le hashtag #weaccept

Pendant le spectacle de la mi-temps, Lady Gaga en a profité pour appeler à la tolérance, en chantant notamment les hymnes God Bless America et This Land is Your Land.

Miss America aussi !

L'opposante à Donald Trump qui aura fait le plus parler d'elle sur les réseaux sociaux ces derniers mois s'appelle Margana Wood. Miss Texas, finaliste du concours Miss America 2018, a du répondre à une question de Jess Cagle , l'un des membres du jury : "Donald Trump a-t-il bien réagi aux évènements de Charlottesville", (NDLR : où une jeune femme, militante anti-raciste et pacifiste, avait été tuée lors d'une manifestation de néo-nazis et suprémacistes blancs). Donald Trump avait mis plusieurs jours à réagir après la mort de la contre manifestante et avait déclaré qu'il y avait "des gens très biens des deux cotés".

Miss Texas répond sans aucune hésitation :

Ce qui s'est passé avec les suprémacistes blancs était évidemment une attaque terroriste. Je pense que Donald Trump aurait du faire une déclaration plus tôt en ce sens et s'assurer que tous les Américains se sentent en sécurité dans ce pays. C'est l'enjeu numéro 1 aujourd'hui.

Ses 15 secondes ont fait le tour du web pour deux raisons : les Miss n'ont pas pour habitude de répondre aussi spontanément à une question politique.Elle a cité le nom de Donald Trump et ne s'est pas démontée. Mais en plus, elle vient d'un état-le Texas- dont la majorité (52%) a voté pour Donald Trump.

Les candidates sont officiellement plus claires, plus fortes et plus bienveillantes que le Président.

Idem pour Miss Dakota du Nord qui a été amenée à se prononcer sur la politique environnementale de Donald Trump. Elle a estimé que le retrait des Etats-Unis des discussions de l'Accord de Paris sur le climat était une erreur :

C'est une mauvaise décision qui a été prise au nom des Etats-Unis. Il y a des preuves que le changement climatique existe, et nous devons participer aux discussions.

Dans une interview à l'agence Associated Press après la cérémonie, elle a affirmé que sa déclaration était une opinion personnelle.

"Chacun peut penser ce qu'il veut sur le sujet mais tout le monde doit avoir sa place à la table des négociations".

Cara Mund a été élue Miss America 2018. Selon plusieurs médias, sa réponse à cette question a joué en sa faveur.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.