Une autopsie indépendante commandée par la famille de Stephon Clark, tué par des policiers le 18 mars à Sacramento, révèle que le jeune homme n'avait que son téléphone portable sur lui. Les policiers l'ont tué de huit balles dans le dos et sur le coté, alors qu'il se trouvait dans le jardin de sa grand-mère.

Manifestation contre les violences policières envers les noirs à Sacramento (Californie)
Manifestation contre les violences policières envers les noirs à Sacramento (Californie) © AFP / JOSH EDELSON / AFP

Les résultats de l'autopsie indépendante de Stephon Clark, un noir non armé de 22 ans abattu par des policiers le 18 mars dernier, ont été rendus publics. La victime a été touchée de huit balles dans le dos, au flanc et à une jambe, ce qui contredit la version officielle des deux policiers qui affirmaient que le jeune homme s'avançait vers eux lorsqu'ils ont ouvert le feu.  

Stephon Clark, père de deux enfants, a été abattu dans le jardin de la maison de ses grands-parents par des policiers ayant répondu à un appel pour cambriolage. Les policiers qui ont tiré à vingt reprises ont affirmé avoir cru qu'il tenait une arme à la main, qui s'est révélée en fait être son téléphone portable. La mort de Stephon Clark a été filmée par une caméra portée par l'un des policiers. 

Les images ont été rendues publiques mercredi par la police. 

►REGARDER | La vidéo des faits filmée par un hélicoptère de la police (attention, ces images peuvent choquer) :

Manifestations 

Les résultats de l'autopsie commandée par la famille, ont déclenché des manifestations de défense des droits des noirs victimes de violences policières.

La mort de Stephon Clark s'inscrit dans une série de violences policières à l'encontre des Afro-Américains aux Etats-Unis qui a déclenché en 2013 l'apparition du mouvement "Black Lives Matter" (La vie des Noirs compte) et un débat national sur les préjugés racistes du système pénal et répressif américain.

Lors des obsèques du jeune homme jeudi, le révérend Al Sharpton, figure de la lutte des noirs pour les droits civiques aux Etats-Unis, est monté à la tribune : 

Stephon Clark est victime d'un de ces meurtres absurdes de la police dans des circonstances de plus en plus suspectes

Al Sharpton, célèbre militant pour les droits civiques s'est exprimé aux obsèques de Stephon Clark à Sacramento (Californie)
Al Sharpton, célèbre militant pour les droits civiques s'est exprimé aux obsèques de Stephon Clark à Sacramento (Californie) © AFP / JOSH EDELSON

Al Sharpton a également interpellé Donald Trump, qui, par la voix de son attachée de presse, avait déclaré que cette affaire était "un évènement local"

Non, ce n'est pas un évènement local, a dit Al Sharpton. Ils tuent des jeunes noirs à travers tout le pays. Nous allons lutter avec Stephon Clark et les membres de sa famille

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.